Skip to content

Logo et mascotte 'Ali bétail' au siège du groupe Alibaba à Hangzhou.

Zhang Peng | LightRocket | Getty Images

Des changements majeurs sur l'indice de référence de Hong Kong Hang Seng pourraient ouvrir la voie aux géants chinois de la technologie pour étendre leur présence commerciale en Asie, tout en permettant à davantage d'investisseurs d'accéder à leurs actions.

Dans une refonte majeure annoncée lundi, l'indice Hang Seng permettra pour la première fois aux entreprises ayant une cotation primaire ailleurs, ainsi qu'à celles ayant des actions à double classe, d'être incluses dans l'indice de référence vieux de 50 ans.

Les sociétés cotées aux États-Unis peuvent actuellement avoir une cotation secondaire à la Bourse de Hong Kong. Mais, avant le dernier changement de règle, ils ne pouvaient pas être inclus dans l'indice de référence Hang Seng (HSI) et, par défaut, dans les fonds indiciels qui suivent le HSI.

En particulier, trois valeurs technologiques chinoises – le géant du commerce électronique Alibaba, le fabricant de téléphones Xiaomi et le géant de la livraison de nourriture Meituan – devraient profiter des avantages de leur inclusion.

Les actions d'Alibaba et Xiaomi cotées à Hong-Kong ont augmenté de plus de 2% mardi après-midi, tandis que Meituan a augmenté de 1,65%.

Les trois sociétés figurent parmi les cinq principales valeurs échangées à Hong Kong en valeur chaque mois, selon Reuters. Collectivement, ils représentent 15% de la capitalisation boursière totale des sociétés cotées à Hong Kong, a déclaré la banque d'investissement Morgan Stanley.

Alibaba, Xiaomi et Meituan sont des sociétés avec des actions à double classe – ou celles avec deux catégories d'actions qui ont des droits de vote différents, selon Reuters. Une catégorie permet aux fondateurs et aux dirigeants de la société d'avoir plus de voix, tandis que l'autre catégorie est émise au grand public, avec un droit de vote limité ou nul.

De plus, Alibaba a une inscription secondaire à Hong Kong. Il est apparu à New York en 2014.

Pourquoi cela est important pour les investisseurs

Si les actions d'Alibaba, Xiaomi et Meituan sont incluses dans l'indice Hang Seng, elles seront plus présentes dans les fonds indiciels qui suivent le HSI.

Cela signifie que ces actions seront désormais dans les portefeuilles d'un plus grand nombre d'investisseurs – ceux qui ont acheté dans ces fonds indiciels, en particulier les fonds négociés en bourse (ETF). Au cours des dernières années, de plus en plus d'investisseurs ont opté pour un tel investissement passif en investissant dans de tels fonds, par opposition à la sélection de titres individuelle.

Cette inclusion pourrait rapporter 3,7 milliards de dollars d'entrées de fonds passifs à ces trois sociétés, selon une analyse de Morgan Stanley. Sur ce montant, 1,9 milliard de dollars iront à Alibaba, 1,3 milliard de dollars à Meituan et 0,5 milliard de dollars à Xiaomi, a indiqué la maison d'investissement.

Au 30 avril de cette année, l'actif total sous gestion de ces ETF liés au Hang Seng valait 18,6 milliards de dollars, selon Morgan Stanley.

Un indice Hang Seng plus équilibré

L'indice Hang Seng suit actuellement une liste de 50 actions.

L'indice est actuellement orienté vers les sociétés de services financiers, qui ont une allocation globale de 47,8%, mais cette inclusion d'autres actions aiderait le Hang Seng à être "plus équilibré" en termes de secteurs, a déclaré Morgan Stanley.

"Nous nous attendons à ce qu'une plus grande représentation des sociétés Internet / technologiques dans l'indice soit positive à long terme pour que le marché boursier de Hong Kong attire plus d'investisseurs et de capitaux", a déclaré la banque d'investissement dans un rapport lundi.

Les nouveaux changements seront mis en œuvre à partir d'août, a déclaré le fournisseur d'index Hang Seng dans un communiqué.

Après le début de la nouvelle inclusion, Morgan Stanley s'attend à ce que la part des financières baisse à 41,7%, les services de communication et les stocks des consommateurs constituant le reste.