Skip to content

Dans une version intégrale d'un enregistrement audio diffusé mardi par une station de radio de Kansas City, Tyreek Hill, le receveur de l'émission vedette de Chiefs, a nié avoir agressé sa fiancée.

Dan Graziano d'ESPN a déclaré que les enquêteurs de la NFL avaient déjà entendu l'enregistrement complet et l'avaient inclus dans le choix de la discipline éventuelle à imposer à Hill.

Les chefs ont annoncé fin avril que Hill avait été exclu des activités d'équipe. En trois saisons avec les Chiefs après avoir été choisi en cinquième ronde à West Alabama en 2016, Hill a enregistré 223 prises pour 3 255 verges et 25 touchés.

Dans la partie de l’enregistrement qui vient de sortir, jouée par la radio 610 KCSP, Hill a été entendue en train de dire à Cyrstal Espinal qu’il «ne vous avait pas touché en 2014».

«Tu as ruiné ma vie et tu m'as menti en 2014», a déclaré Hill à Espinal. «Je n’ai toujours pas dépassé ça. Je ne vous ai pas touché en 2014.

«Vous avez menti sur moi en 2014. Si vous voulez rembobiner cette nuit-là, nous pouvons également rembobiner cette nuit-là. Tu étais chez moi. Et est-ce que je t'ai pris et claqué? Sûrement pas. Je t'ai pris dans mes bras et je t'ai fait sortir par la porte. Après cela, tu es parti.

La chaîne de télévision KCTV de Kansas City, à la fin du mois d’avril, a diffusé 11 minutes supplémentaires de l’enregistrement audio, qui aurait été réalisé alors que Hill et Espina se trouvaient à l’aéroport international de Dubaï.

La chaîne de télévision a déclaré avoir reçu le son de "quelqu'un qui se préoccupe du bien-être de l’enfant du couple".

La diffusion du fichier audio original a incité le bureau du procureur du comté de Johnson à examiner de nouveau une éventuelle affaire pénale impliquant des blessures au fils de 3 ans du couple.

Lorsque la police avait répondu à leur domicile auparavant, il y avait des signes qu'un crime avait été commis contre l'enfant, mais le bureau du procureur du district a déclaré qu'il n'aurait pas été en mesure de prouver qui l'avait commis.

En août 2015, huit mois après son arrestation, Hill avait plaidé coupable d'agression domestique et de violences envers lui-même, pour étranglement, du fait qu'il aurait frappé et étranglé Espinal, alors enceinte.

En entendant son plaidoyer, Hill a déclaré à un juge qu'il "avait fait quelque chose que je n'aurais pas dû faire" et que "j'ai laissé mes sentiments me prendre en charge", selon les reportages d'ESPN.

Dans le fichier audio de 11 minutes diffusé en avril, Espinal a été entendue racontant à Hill que le garçon avait déclaré «Le père l’a fait», évoquant une blessure au bras de l’enfant.

Hill nie tout rôle dans ce qui est arrivé au bras de l’enfant, ajoutant: "Il dit que papa fait beaucoup de choses."

"Un enfant de 3 ans ne va pas mentir à propos de ce qui est arrivé à son bras", a déclaré Espinal, ajoutant que le garçon "était terrifié par vous", dit Espinal.

On entend Hill dire à Espinal: «Tu dois être terrifié par moi aussi, b——.

Espinal dit plus tard, se référant au garçon: «Il n'arrêtait pas de dire:" Papa me frappe, "comme tu le fais quand il commence à pleurer. Que faire? Vous lui faites ouvrir les bras et vous le frappez à la poitrine. Ensuite, s’il a des problèmes, vous sortez votre ceinture. »

– Média niveau champ

Nos standards:Les principes de Thomson Reuters Trust.

Source

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *