Chef du nucléaire de l’ONU: le test nucléaire de la Corée du Nord serait une préoccupation majeure

Commentaire

NATIONS UNIES – Le chef du nucléaire de l’ONU a déclaré jeudi qu’un nouvel essai nucléaire par la Corée du Nord “serait une nouvelle confirmation d’un programme qui avance à plein régime d’une manière incroyablement préoccupante”.

Rafael Grossi a déclaré que l’Agence internationale de l’énergie atomique voit des préparatifs pour un septième test mais n’a aucune indication sur l’imminence d’une explosion atomique.

“Tout le monde retient son souffle”, a-t-il déclaré aux journalistes en réponse à une question. «Des tests supplémentaires, bien sûr, signifient qu’ils affinent les préparatifs et la construction de l’arsenal. Nous suivons donc cela de très, très près.

Grossi a ajouté : “Nous espérons que cela n’arrivera pas, mais les indications vont malheureusement dans une autre direction.”

Des responsables des États-Unis et de leurs alliés asiatiques, le Japon et la Corée du Sud, soupçonnent la Corée du Nord de se préparer à un essai nucléaire, et les vice-ministres des Affaires étrangères des trois pays ont déclaré mercredi que leur réponse conjointe serait « décisive ».

Les inquiétudes concernant le programme nucléaire de la Corée du Nord se sont aggravées ces derniers mois alors que le pays a adopté une nouvelle loi autorisant l’utilisation préventive de ses bombes dans certains cas et a pris des mesures signalées pour déployer des armes nucléaires tactiques le long de sa frontière avec la Corée du Sud. Cette année, la Corée du Nord a effectué plus de 40 lancements de missiles.

La Corée du Nord a annoncé en avril 2009 qu’elle expulsait les inspecteurs de l’AIEA et qu’ils n’avaient pas été autorisés à revenir.