Charles Leclerc dénonce les erreurs de Ferrari au GP de Monaco : “On ne peut pas faire ça… ça fait très mal”

Veuillez utiliser le navigateur Chrome pour un lecteur vidéo plus accessible

Charles Leclerc dit qu’il y a eu trop d’erreurs de la part de son équipe Ferrari lors du Grand Prix de Monaco

Charles Leclerc dit qu’il y a eu trop d’erreurs de la part de son équipe Ferrari lors du Grand Prix de Monaco

Charles Leclerc a critiqué les erreurs de stratégie de Ferrari au GP de Monaco après avoir chuté du premier au quatrième, le favori local admettant que son dernier revers écrasant “fait très mal”.

Leclerc, l’homme le plus rapide de tout le week-end, avait semblé prêt à finalement gagner à Monte-Carlo après avoir mené tôt dans des conditions humides difficiles avant une rafale d’arrêts aux stands incorrects et finalement coûteux de son équipe.

Premièrement, Ferrari n’a pas réagi au rythme de Sergio Perez sur les intermédiaires, et le Mexicain, qui a finalement remporté la course, a réussi à saper Leclerc. Ensuite, Ferrari a fait appel à Carlos Sainz pour son premier arrêt en slicks et aussi Leclerc par la même occasion, avant de lui dire ensuite de “rester dehors”.

Mais il était trop tard, et Leclerc a été contraint d’attendre l’arrêt de Sainz pour terminer et a chuté à la quatrième place derrière Max Verstappen.

Charles Leclerc a été rendu furieux par les appels radio de son équipe Ferrari pour savoir s'il devait ou non entrer dans les stands

Veuillez utiliser le navigateur Chrome pour un lecteur vidéo plus accessible

Charles Leclerc a été rendu furieux par les appels radio de son équipe Ferrari pour savoir s’il devait ou non entrer dans les stands

Charles Leclerc a été rendu furieux par les appels radio de son équipe Ferrari pour savoir s’il devait ou non entrer dans les stands

Leclerc était furieux sur la radio de l’équipe en criant: “****! ****! Pourquoi? Pourquoi? Qu’est-ce que tu fais?!” Et après avoir raté ne serait-ce qu’un podium à Monaco, il a déclaré après la course : “La saison est longue, mais on ne peut pas faire ça.”

S’adressant ensuite à Sky Sports F1, Leclerc a déclaré qu’il n’était pas “déçu” mais a critiqué son équipe pour les “mauvais” appels.

“Parfois, des erreurs peuvent arriver mais il y a eu trop d’erreurs aujourd’hui dans l’ensemble”, a souligné Leclerc.

“Évidemment, dans ces conditions, vous vous fiez un peu à ce que l’équipe peut voir parce que vous ne voyez pas ce que font les autres avec des intermédiaires, avec des pneus secs.

Anthony Davidson de Sky F1 analyse les arrêts aux stands de Red Bull et Ferrari qui ont fait perdre Charles Leclerc au Grand Prix de Monaco

Veuillez utiliser le navigateur Chrome pour un lecteur vidéo plus accessible

Anthony Davidson de Sky F1 analyse les arrêts aux stands de Red Bull et Ferrari qui ont fait perdre Charles Leclerc au Grand Prix de Monaco

Anthony Davidson de Sky F1 analyse les arrêts aux stands de Red Bull et Ferrari qui ont fait perdre Charles Leclerc au Grand Prix de Monaco

“On m’a posé des questions pour savoir si je voulais passer des intermédiaires aux slicks et j’ai dit oui mais pas maintenant, ce sera un peu plus tard dans la course.

“Mais je ne comprends pas ce qui nous a fait changer d’avis et aller sur ces intermédiaires, j’ai été sous-coupé puis coincé derrière Carlos.

“Il y a eu beaucoup d’erreurs et nous ne pouvons pas nous permettre de faire ça.”

Le patron de Ferrari, Mattia Binotto, a admis les erreurs par la suite.

Le directeur de l'équipe Ferrari, Mattia Binotto, estime que Max Verstappen a enfreint les règles en franchissant la ligne de sortie de la voie des stands au GP de Monaco

Veuillez utiliser le navigateur Chrome pour un lecteur vidéo plus accessible

Le directeur de l’équipe Ferrari, Mattia Binotto, estime que Max Verstappen a enfreint les règles en franchissant la ligne de sortie de la voie des stands au GP de Monaco

Le directeur de l’équipe Ferrari, Mattia Binotto, estime que Max Verstappen a enfreint les règles en franchissant la ligne de sortie de la voie des stands au GP de Monaco

“Je comprends parfaitement la déception de Charles, il était premier et terminer quatrième signifie que quelque chose n’allait pas dans la décision que nous avons prise.

“Il est donc clair que nous devons le revoir et je pense que nous avons sous-estimé la vitesse de l’intermédiaire à ce stade et donc nous aurions pu appeler un tour plus tôt pour Charles ou plus tard, peut-être que nous aurions dû le laisser dehors sur l’extrême pluie puis continuer Le sec.

“Ce sont des erreurs qui peuvent se produire, mais plus important encore, c’est une leçon à apprendre pour essayer de comprendre pourquoi elles se sont produites et je suis sûr que c’est un processus que nous ferons.”

Leclerc : Ça fait très mal

Ce n’est pas la première fois que Leclerc a le cœur brisé lors de sa première course. Alors que 2022 était en fait la première fois qu’il le terminait, ce n’était pas une consolation.

Il compte également désormais neuf points de retard sur Verstappen dans la course au titre.

Red Bull répond à Ferrari avec son propre double arrêt au stand et place Sergio Perez devant Carlos Sainz et Max Verstappen devant Charles Leclerc au Grand Prix de Monaco

Veuillez utiliser le navigateur Chrome pour un lecteur vidéo plus accessible

Red Bull répond à Ferrari avec son propre double arrêt au stand et place Sergio Perez devant Carlos Sainz et Max Verstappen devant Charles Leclerc au Grand Prix de Monaco

Red Bull répond à Ferrari avec son propre double arrêt au stand et place Sergio Perez devant Carlos Sainz et Max Verstappen devant Charles Leclerc au Grand Prix de Monaco

“C’est dur, comme ça l’a été les autres années ici donc je m’habitue à rentrer chez moi déçu mais on ne peut pas faire ça, surtout au moment où nous sommes maintenant”, a ajouté Leclerc.

“Nous sommes extrêmement forts, notre rythme est soutenu, nous devons saisir ces opportunités et nous ne pouvons pas perdre autant de points comme ça.

“Ce n’est même pas du premier au deuxième, c’est du premier au quatrième car après la première erreur, nous en avons commis une autre.

“J’aime mon équipe et je suis sûr que je reviendrai plus fort mais ça fait très mal.

“Je pense que la première était une décision très claire et très mauvaise et à partir de ce moment, le gâchis a commencé.

“Je ne sais pas si c’est de la panique, je n’entends évidemment pas toute la radio de fond qu’il y a dans l’équipe mais oui, ce n’est pas à moi d’en juger.

“Évidemment, le message que j’avais n’était pas clair, le dernier n’était pas clair parce qu’on m’a dit d’entrer mais ensuite de rester dehors mais j’étais déjà dans la voie des stands et c’est là que j’ai tout laissé sortir. la radio et j’ai crié parce que je savais que je ne pouvais rien faire et que j’avais fini.”

Sky Sports F1 commente l’accident de Ferrari

Paul Di Resta : “Je n’ai jamais eu l’impression que Ferrari était à l’avant-garde.

“Je sais qu’ils menaient la course et essayaient de protéger cela, est-ce qu’à un moment donné vous passez confortablement d’un mouillé extrême à un slick ? Je ne pense pas que ce soit le cas.”

“Quand vous regardez l’avantage de la piste lorsque vous passez sur les intermédiaires, six ou sept secondes, c’est ce que Charles ne peut pas voir mais l’équipe peut le voir. L’équipe doit lui donner l’information.”

Nico Rosberg : “Ça n’a jamais été une force pour eux [strategy] en fait, cela a été une faiblesse pendant toutes ces années et ils ne se sont jamais vraiment améliorés.

“Les meilleurs stratégiquement sont généralement Red Bull et Mercedes de loin, Ferrari a vraiment besoin d’élever son niveau jusqu’à présent.

“En disant cela, ce sont vraiment des décisions extrêmement difficiles aujourd’hui.”