Chaque adolescent devrait être contraint de faire une expérience de travail par la loi, ont exhorté les ministres

CHAQUE adolescent devrait avoir à acquérir de l’expérience sur un lieu de travail avant de quitter l’école, ont exhorté les ministres.

L’ancien ministre de l’Emploi, Mims Davies, soutient aujourd’hui les appels pour que les enfants soient légalement tenus de s’inscrire à deux créneaux d’expérience de travail pour aider les adolescents issus de milieux défavorisés à gravir les échelons de leur carrière.

L’ancien ministre de l’Emploi, Mims Davies, exhorte les ministres à légiférer sur l’expérience de travail

Actuellement, il est juste conseillé pour les écoliers.

Mais une nouvelle étude de YouGov for Speakers for Schools a révélé qu’un tiers seulement des adolescents âgés de 16 à 18 ans avaient une expérience de travail pendant qu’ils étaient en apprentissage à temps plein.

Et ceux qui fréquentent des écoles privées sont deux fois plus susceptibles d’avoir effectué un stage en entreprise – par rapport à ceux qui fréquentent des écoles et des collèges financés par l’État.

L’association caritative pour la mobilité sociale – qui travaille avec plus de 1 000 employeurs, de Google à Spotify – lance une nouvelle campagne pour faire pression sur les ministres.

Leurs recherches montrent que les étudiants qui font une expérience de travail peuvent gagner plus – et sont beaucoup moins susceptibles de se retrouver au chômage.

Le député de Mims Davies, Mid Sussex et ancien ministre de l’Emploi, a déclaré au Sun: «L’expérience de travail joue un rôle essentiel dans l’ouverture d’opportunités à tous les étudiants – augmentant la mobilité sociale et aidant les jeunes à gravir les échelons de l’emploi.

“Cette campagne de Speakers for Schools garantirait que les jeunes ne soient pas empêchés d’acquérir une expérience précieuse auprès de différents employeurs et secteurs, peu importe où ils vivent ou leurs antécédents.”