« C’était une PROVOCATION »: des stars de la lutte russes retirées du vol dans une rangée de masques faciaux en route pour les championnats du monde

La nouvelle de l’incident a été relayée par Match TV, qui a déclaré que les membres de la délégation russe se rendant aux Championnats du monde en Norvège ont été retirés de leur vol à Amsterdam lors de leur correspondance à Oslo.

L’entraîneur-chef de l’équipe de lutte libre, Dzambolat Tedeev, ainsi que ses chefs Sadulaev, Timur Bizhoev, Yevgeny Zherbaev et Abasgadzhi Magomedov, ont dû passer toute la nuit à l’aéroport de Schiphol dans la plus grande ville des Pays-Bas.

Ce n’est qu’au matin qu’ils ont enfin pu s’envoler pour la capitale norvégienne, où les Championnats du monde débuteront samedi.

Plus tard à TASS, Tedeev a expliqué comment la débâcle s’est déroulée.

« Au début, je ne comprenais pas ce que c’était – la moitié de l’avion était assis sans masque et nous étions masqués. Le masque d’une personne a glissé, et c’est la raison pour laquelle ils nous ont fait descendre de l’avion », dit l’entraîneur.

« Ils sont venus exactement vers nous, ils ont commencé à faire descendre nos gars de l’avion – je ne vais pas m’asseoir à mon siège, je ne peux pas quitter mon équipe. Même s’ils en prenaient un [my team], je serais allé avec lui.

« Je précise qu’à la sortie de l’avion, les passagers ont donné leur accord au personnel de cabine et aux services spéciaux. « Vous les avez emportés, bravo ». D’où vient cette haine ?

« Et quand nous avons quitté l’avion, il y avait déjà 40 personnes avec des pistolets et des Tasers qui se tenaient là. Nous sommes partis calmement, sans même essayer de nous battre.

« D’où venaient ces 40 personnes avec des armes à la main, si ce n’était pas une provocation ?

Voir ce post sur Instagram

Une publication partagée par Sadulaev Abdulrashid (@sadulaev_abdulrashid)

Après il « a immédiatement contacté les dirigeants de notre fédération », Tedeev a affirmé que la réaction aurait pu être due au fait que la Russie était un « équipe et pays des gagnants », avec l’incident « spécialement créé à l’improviste ».

« Nous sommes encore arrivés à Oslo il y a quelques heures. Maintenant, ils dorment, tout le monde est fatigué », il ajouta.

Devenu double champion olympique aux récents Jeux de Tokyo 2020 où il était porte-drapeau de la cérémonie de clôture, Sadulaev, dit le « Char russe », vise sa cinquième médaille d’or lors de la prochaine compétition.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments