L’écart entre les libertés et les opportunités dont jouissent les élites affiliées au système et celles des Iraniens ordinaires n’a jamais été aussi large.