Skip to content

PARIS (Reuters) – Les chaînes de télévision payante de Vivendi, Canal + et beIN Sports, sont en pourparlers exclusifs sur un accord de distribution et de licence qui permettrait à Canal + de diffuser certains des matchs de football de Ligue 1 les plus convoités de France dans le but de relancer sa base d'abonnés.

Canal + de Vivendi en discussion avec beIN Sports pour montrer le football de Ligue 1 en France

PHOTO DE FICHIER: 70e Festival de Cannes – Cannes, France. 16/05/2017 – Le logo de la chaîne de télévision française Canal + est visible sur la Croisette. Photo prise le 16 mai 2017. REUTERS / Eric Gaillard / File Photo

Les sociétés de médias traditionnels comme Canal + sont sous pression pour trouver des moyens de renforcer leur contenu alors qu'elles font face à la concurrence des plateformes de streaming en ligne à forte poche comme Netflix et des nouveaux venus dans le secteur des droits sportifs tels que Mediapro, propriété de la Chine.

Canal +, une priorité pour Vincent Bolloré, le principal investisseur de Vivendi, s'est bâti une réputation de diffuseur de matches de football majeurs, mais s'est retrouvé les mains vides lors de la vente aux enchères des droits de diffusion de la Ligue 1 l'an dernier pour la période 2020-2024.

L'enchère a marqué l'entrée spectaculaire de Mediapro, détenue majoritairement par le fonds de capital-investissement chinois Orient Hontai, sur la scène audiovisuelle française. Son implication a permis de porter les droits de diffusion annuels de la première ligue de football de France à un record de plus de 1,15 milliard d'euros (1,27 milliard de dollars)

Sur les sept lots proposés aux enchères de l’année dernière, Mediapro en a remporté trois, dont celui des 10 meilleurs matchs du championnat.

Selon les termes actuels des discussions avec beIN, basé au Qatar, Canal + sous-licencierait exclusivement les droits de Ligue 1 de beIN pour 2020-2024, permettant aux abonnés de Canal + de regarder deux matchs chaque jour de match, dont 28 des 38 meilleurs matchs de chaque saison. .

Le directeur général de Canal +, Maxime Saada, a déclaré au journal français Le Figaro que la société paierait 330 millions d'euros pour l'accord de sous-licence.

La firme de télévision payante offrirait toutes les chaînes sportives premium de beIN Sports en France, selon un communiqué conjoint des deux sociétés, qui étaient jusqu'à présent des rivales dans la bataille pour les droits de télévision sportive.

Des discussions similaires avec Mediapro ont échoué, a déclaré Saada au Figaro.

«En effet, nous avions entamé des négociations plus ou moins similaires avec nos amis hispano-chinois. Mais ils sont tombés sur des problèmes financiers », a-t-il déclaré.

Interrogé par Le Figaro si l'accord potentiel avec beIN Sports pourrait marquer le début de la consolidation dans le secteur de la télévision payante en France, Saada a déclaré que tous les scénarios avaient été discutés pendant un an avec beIN, mais qu'un accord commercial était la meilleure façon de travailler pour les deux sociétés.

L'annonce conjointe intervient deux semaines après Canal + et beIN a déclaré avoir obtenu les droits de retransmission des matchs de football de la Ligue des champions d'Europe en France entre 2021 et 2024.

(1 $ = 0,9073 euros)

Reportage de Mathieu Rosemain et Gwenaelle Barzic; Écriture de Matthieu Protard; Montage par Jane Merriman et Mark Potter

Nos normes:Les principes du Thomson Reuters Trust.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *