Budweiser offrira un stock de bière au pays gagnant après l’interdiction de l’alcool au Qatar

Le pays hôte de la Coupe du Monde de la FIFA 2022, le Qatar, a révisé sa politique sur les ventes d’alcool pendant le tournoi d’un mois. Le Qatar a imposé une interdiction de vente d’alcool quelques jours seulement avant le début du tournoi. La décision n’a cependant pas été bien accueillie par la marque de bière Budweiser, qui a été l’un des sponsors officiels du tournoi au cours des dernières éditions. Budweiser avait l’intention de fournir les bières à la fois dans les stades et dans les fan zones pendant le match.

Avec l’interdiction des ventes d’alcool, Budweiser se retrouve avec un énorme inventaire de bière malgré un accord de parrainage de 70 millions de dollars avec la FIFA. Qu’adviendra-t-il de ce stock est une question possible. Maintenant, la société a décidé de donner le stock au pays vainqueur de la Coupe du monde de football. Le compte Twitter de Budweiser a publié un tweet indiquant que le pays qui remporte la Coupe du Monde de la FIFA 2022 remporte également l’énorme stock de bière. “Nouveau jour, nouveau tweet. Le pays gagnant obtient les bourgeons. Qui les obtiendra ? lire le tweet. Une photo du grand stock conservé dans un entrepôt

Au cours du tournoi de quatre semaines, l’entreprise était initialement autorisée à vendre de la bière alcoolisée à l’intérieur de la zone de billetterie autour de chacun des huit stades, trois heures avant et une heure après chaque match. Mais maintenant, il ne peut servir son alternative sans alcool, Bud Zero, que sur les sites de la Coupe du monde.

Un rapport de Fox Sports affirme que la FIFA pourrait subir une perte de 70 millions de dollars en raison de l’interdiction de la bière. La société a un accord de parrainage de la Coupe du monde d’une valeur d’environ 112 millions de dollars avec la FIFA. De plus, Budweiser a un accord de parrainage de la Coupe du monde 2026 pouvant atteindre 170 millions de dollars.

S’exprimant sur le sujet de la décision annulée lors d’une conférence de presse samedi, Gianni Infantino, le président de la FIFA, a affirmé que la FIFA n’avait pas réussi à convaincre le gouvernement qatari de maintenir la décision initiale d’autoriser la vente d’alcool dans des zones désignées du stade.

L’interdiction n’est pas une surprise étant donné que la Coupe du monde de football se déroule au Qatar, un pays musulman conservateur qui limite fortement la consommation d’alcool, interdite en public.

Lisez toutes les dernières nouvelles de Buzz ici