Brit, 52 ans, risque six ans de prison et une amende de 15000 £ après avoir escaladé une issue de secours pour voir sa fiancée en quarantaine dans un hôtel de Covid

Un homme britannique risque six ans de prison et une amende de 15000 £ après avoir grimpé une issue de secours pour voir sa fiancée dans un hôtel de quarantaine Covid à Singapour.

Nigel Skea, 52 ans, a plaidé coupable d’avoir enfreint les règles de Singapour sur le coronavirus pour rencontrer sa fiancée d’alors, maintenant épouse Agatha Maghesh Eyamalai, 39 ans.

Selon les accusations, Skea a quitté sa chambre à l’hôtel cinq étoiles Ritz-Carlton, Millenia Singapore trois fois en septembre, pour rencontrer sa fiancée.

Eyamalai a également plaidé coupable à une accusation d’avoir aidé son partenaire.

Le couple risque une peine potentielle pouvant aller jusqu’à six ans de prison et une amende de 15000 £.

Ils seront condamnés le 26 février.

Le tribunal a appris que Skea, qui ne portait pas de masque facial selon les règles du pays, avait escaladé une issue de secours pour tenter d’entrer dans la chambre de sa fiancée.

Eyamalai, qui n’était pas en quarantaine, avait réservé une chambre dans le même hôtel.

Le couple a passé neuf heures ensemble.

En vertu des règles de quarantaine actuelles à Singapour, les voyageurs sont tenus de rester dans une chambre d’hôtel attribuée ou à la maison pendant 14 jours.

Les procureurs ont demandé que Skea soit emprisonné pendant quatre semaines et condamné à une amende de 540 £.

L’avocat de la défense, Dhillon Surinder Singh, a demandé une amende ou une peine d’emprisonnement d’une semaine « pour lui donner une gifle au poignet ».

D’autres ont été emprisonnés et condamnés à une amende pour avoir enfreint les règles de quarantaine, tandis que certains étrangers ont vu leur carte de travail révoquée.

Singapour a particulièrement réussi à lutter contre la pandémie grâce à un verrouillage strict qui a pris fin en juin.

Des réglementations sont toujours en place pour assurer la sécurité du pays.

Le port du masque facial est obligatoire à l’extérieur, l’alcool est interdit dans les bars et les restaurants après 22h30 et les groupes de huit personnes maximum sont autorisés à se rencontrer.

L’entrée dans le pays est également assez limitée car la plupart des citoyens et des résidents permanents sont autorisés.

Le pays ne signale désormais qu’une poignée de cas, le nombre total de cas actifs étant de 150.

Singapour avait eu neuf nouveaux cas aujourd’hui.