Skip to content

Bernard Looney, directeur général en amont de BP Plc, prend la parole lors de la conférence CERAWeek by IHS Markit 2019 à Houston, Texas, États-Unis, le mercredi 13 mars 2019.

F. Carter Smith | Bloomberg | Getty Images

BP est entré jeudi sur le marché de l’éolien offshore avec un accord de 1,1 milliard de dollars pour acheter des parts de 50% dans deux développements américains à la société norvégienne Equinor, une étape importante de la société pétrolière vers ses objectifs de transition énergétique.

La société pétrolière et gazière britannique s’est fixé pour objectif d’augmenter sa capacité de production d’énergie renouvelable 20 fois au cours de la prochaine décennie à 50 gigawatts (GW), un pilier clé de sa stratégie de réduction des émissions de carbone.

“Il s’agit d’une première étape importante dans la mise en œuvre de notre nouvelle stratégie et de notre pivot pour devenir véritablement une société énergétique intégrée”, a déclaré Bernard Looney, PDG de BP, dans un communiqué.

Les sociétés pétrolières européennes subissent la pression des activistes, des banques, des investisseurs et de certains gouvernements pour s’éloigner des combustibles fossiles et les analystes affirment que les parcs éoliens offshore sont probablement le moyen le plus rapide pour elles de se développer.

L’accord avec Equinor, qui pourrait être suivi d’une nouvelle expansion conjointe, fait de BP le copropriétaire du projet Empire Wind au large de New York et de Beacon Wind au large du Massachusetts, qui pourraient ensemble générer jusqu’à 4,4 GW – assez d’électricité pour plus de deux millions de foyers .

Equinor s’attend à enregistrer des gains en capital d’environ 1 milliard de dollars grâce à la transaction, a déclaré à Reuters un dirigeant de la société contrôlée par l’État.

“Cela confirme que notre stratégie pour obtenir un accès rapide à la côte américaine était juste et cela a créé de la valeur”, a déclaré le responsable des énergies renouvelables d’Equinor, Paal Eitrheim.

Les deux sociétés établissent un partenariat stratégique pour une croissance future de l’éolien offshore aux États-Unis, avec des installations fixes et flottantes.

“La transaction est conforme à la stratégie renouvelable d’Equinor pour accéder rapidement et à grande échelle à des superficies attrayantes, des projets mûrs et capturer de la valeur”, a-t-il déclaré.

Equinor, qui restera l’opérateur des projets tout au long des phases de développement, de construction et d’exploitation, a déclaré que l’accord devrait se conclure au début de 2021.

BP possède déjà une importante activité éolienne terrestre aux États-Unis d’une capacité d’environ 1,7 GW, mais s’est abstenue par le passé de se lancer sur le marché de l’éolien offshore.

L’accord remet en question toute hypothèse selon laquelle les projets renouvelables ne peuvent pas offrir des rendements à l’échelle offerte par le pétrole et le gaz, et est susceptible d’accroître la confiance du marché dans l’activité éolienne offshore d’Equinor, a déclaré Teodor Sveen-Nilsen, analyste de Sparebank 1 Markets.

“Il s’agit d’une plate-forme de croissance et nous pouvons faire plus ensemble que nous ne pourrions le faire seuls”, a déclaré Eitrheim d’Equinor à propos de l’accord avec BP.

style="display:block" data-ad-client="ca-pub-5390986774482540" data-ad-channel="" data-ad-slot="" data-ad-format="auto">