Bosch investit 200 millions de dollars dans les piles à combustible en Caroline du Sud

Le logo Robert Bosch GmbH se trouve à l’extérieur du parc des expositions Messe Stuttgart au passage des automobiles à Stuttgart, en Allemagne, le lundi 18 juillet 2016.

Michel Naglé | Bloomberg | Getty Images

Le fournisseur automobile allemand Bosch a annoncé mercredi qu’il investirait plus de 200 millions de dollars pour construire des piles à combustible pour les camions électriques en Caroline du Sud.

Bosch prévoit d’agrandir une usine existante à Anderson, en Caroline du Sud, pour construire les “piles” de piles à combustible à partir de 2026. L’investissement devrait créer au moins 350 nouveaux emplois dans l’usine, a indiqué la société.

Le président de Bosch pour l’Amérique du Nord, Mike Mansuetti, a déclaré que la société avait décidé d’investir dans la production américaine pour répondre à la “demande croissante” de ses clients automobiles en Amérique du Nord.

“Alors que notre succès dans l’acquisition d’activités de mobilité électrique ici dans la région se poursuit, il est essentiel que nous disposions de capacités de production locales pour soutenir nos clients locaux”, a déclaré Mansuetti dans un communiqué.

Les piles à combustible convertissent chimiquement l’énergie de l’hydrogène gazeux en électricité, n’émettant que de l’eau. Bien que coûteux à construire, les appareils trouvent des applications dans les gros véhicules électriques qui nécessiteraient autrement des batteries excessivement grandes et lourdes, telles que les semi-remorques, les équipements de construction et les véhicules militaires.

Les piles à combustible construites par Bosch en Caroline du Sud seront utilisées pour alimenter des camions lourds électriques, y compris les futurs modèles de la start-up de camions électriques basée en Arizona, Nikola, a indiqué la société.

Nikola a commencé les essais pilotes d’une version à pile à combustible de son semi-remorque électrique Tre, avec une autonomie d’environ 500 milles. La société prévoit de commencer la production du Tre à pile à combustible d’ici la fin de l’année prochaine et de lancer un deuxième camion à pile à combustible d’une autonomie de 900 milles en 2024.