Boris Johnson promet que la Grande-Bretagne fera don de 100 millions de doses de vaccin aux pays les plus pauvres pour aider à « vaincre la pandémie pour de bon »

Le Royaume-Uni fera don de 100 millions de doses de vaccin excédentaires l’année prochaine, a promis Boris Johnson.

M. Johnson a promis de « faire un pas de géant pour vaincre définitivement cette pandémie » alors qu’il se prépare à accueillir le sommet du G7 à Cornwall.

🔵 Lisez notre blog en direct sur les coronavirus pour les dernières mises à jour

Boris Johnson, vu ici avec Joe Biden avant le sommet du G7 de vendredi, s’engage à faire don de 100 millions de vaccins excédentaires provenant de l’approvisionnement du Royaume-UniCrédit : EPA
Le PM a accueilli le président Biden et la première dame Jill à Cornwall jeudi après-midi

Le PM a accueilli le président Biden et la première dame Jill à Cornwall jeudi après-midiCrédit : Getty – Piscine

Les dirigeants du G7 devraient s’engager à fournir un milliard de doses de vaccins afin de mettre fin à la pandémie de Covid en 2022.

Cela survient après que le président américain Joe Biden a annoncé que les États-Unis achèteraient 500 millions de doses de Pfizer pour les pays les plus pauvres.

Le Royaume-Uni devrait commencer à partager les jabs dans les prochaines semaines, mais cette décision ne devrait pas retarder le déploiement national des vaccins.

Quatre-vingt pour cent des 100 millions de doses seront distribuées par le biais du programme mondial d’approvisionnement en vaccins Covax pour les pays les plus pauvres, dont la Grande-Bretagne est déjà l’un des plus grands donateurs.

VACCIN VISION

Selon le plan du Premier ministre, le Royaume-Uni fournira cinq millions de doses d’ici fin septembre, et 25 millions de plus d’ici fin 2021.

M. Johnson a déclaré: « En raison du succès du programme de vaccination du Royaume-Uni, nous sommes désormais en mesure de partager certaines de nos doses excédentaires avec ceux qui en ont besoin.

« Ce faisant, nous ferons un pas de géant pour vaincre cette pandémie pour de bon.

« Au sommet du G7, j’espère que mes collègues dirigeants prendront des engagements similaires afin qu’ensemble, nous puissions vacciner le monde d’ici la fin de l’année prochaine et reconstruire mieux à partir du coronavirus. »

Nous sommes désormais en mesure de partager certaines de nos doses excédentaires avec ceux qui en ont besoin

Boris Johnson

Le sommet du G7 de cette semaine sur le domaine côtier de Carbis Bay réunira les dirigeants du Royaume-Uni, des États-Unis, du Canada, du Japon, de la France, de l’Allemagne et de l’Italie.

Les dirigeants sont également sur le point d’élaborer un plan pour accélérer la fabrication de vaccins afin d’atteindre l’objectif du milliard de doses pour les jabs donnés.

L’engagement du Premier ministre intervient après que M. Johnson a révélé sa vision de « vacciner le monde ».

Avant le début du sommet du G7, M. Bide et M. Johnson se sont rencontrés en tant que dirigeants pour la première fois – le président américain plaisantant « nous nous sommes tous les deux mariés au-dessus de notre station ».

Astrazeneca, grâce à son accord avec l’Université d’Oxford, fournit son vaccin à prix coûtant aux pays en développement.

Le Premier ministre devrait demander aux dirigeants du G7 d’exhorter les géants pharmaceutiques à adopter le modèle Oxford-AstraZeneca consistant à fournir des vaccins au prix coûtant.

Pfizer, Moderna et Johnson & Johnson, également connu sous le nom de Janssen, se sont déjà engagés à partager 1,3 milliard de doses à but non lucratif avec les pays en développement.

Johnson a ajouté : « Depuis le début de cette pandémie, le Royaume-Uni a ouvert la voie dans les efforts visant à protéger l’humanité contre cette maladie mortelle.

« Il y a plus d’un an, nous avons financé le développement du vaccin Oxford-AstraZeneca sur la base qu’il serait distribué au prix coûtant pour le monde.

« Ce modèle sans précédent, qui place les gens au-dessus du profit, signifie que plus d’un demi-milliard de doses ont été administrées dans 160 pays jusqu’à présent. »

Le Royaume-Uni est revenu sur son engagement de consacrer 0,7% de son revenu national à l’aide à l’étranger, réduisant le montant à 0,5%.

Mais le don de vaccins comptera comme une dépense d’aide supplémentaire en plus des 10 milliards de livres sterling déjà promis dans le cadre de l’objectif réduit.

Le Royaume-Uni s’est fixé pour objectif d’offrir à tous les adultes un vaccin avant la fin juillet.

Jusqu’à présent, 40 886 878 Britanniques – 61,2% de la population totale – ont eu un jab, avec 28 857 102 – soit 43,2% de la population totale – entièrement protégés avec deux doses.

Boris Johnson demandera aux dirigeants du G7 un MILLIARD de vaccins pour les plus pauvres du monde

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments