Dernières Nouvelles | News 24

Biden qualifie la conduite d’Israël à Gaza d'”exagérée”

Plus d’un demi-million d’enfants ne sont pas scolarisés à Gaza, selon le commissaire général de l’UNRWA

Mirna Alsharif

Plus d’un demi-million d’enfants ne sont pas scolarisés dans le primaire et le secondaire à Gaza en raison de quatre mois de guerre, a déclaré le commissaire général de l’UNRWA, Philippe Lazzarini.

“Chaque jour de guerre approfondit les cicatrices, risquant de créer une génération perdue et vulnérable à l’exploitation”, a écrit Lazzarini sur X. “Les enfants sont privés de leur enfance.”

Lazzarini a réitéré ses appels à un cessez-le-feu à Gaza pour aider à « inverser » les effets de la guerre sur les enfants.

Les forces israéliennes entrent dans l’hôpital Al-Amal à Khan Younis, selon le Croissant-Rouge palestinien

Mirna Alsharif

Les forces israéliennes sont entrées dans l’hôpital Al-Amal à Khan Younis, selon la Société du Croissant-Rouge palestinien.

“Nous sommes préoccupés par la sécurité de nos équipes à l’intérieur de l’hôpital Al-Amal, ainsi que celle des blessés et des patients, en raison des raids d’occupation continus sur l’hôpital”, a écrit l’organisation sur son site. X.

Le PRCS avait précédemment déclaré que les forces israéliennes avaient pris pour cible l’hôpital Al-Amal et le siège de l’organisation à Khan Younis pendant plusieurs jours, tuant au moins 43 personnes.

NBC News n’a pas vérifié de manière indépendante les détails des mises à jour du PRCS. L’armée israélienne a déclaré aujourd’hui dans un communiqué qu’elle menait une « opération de ratissage précise et de nettoyage pour localiser les terroristes et démanteler les infrastructures terroristes à proximité », sur la base de renseignements selon lesquels le Hamas mène des activités terroristes au sein de l’hôpital.

Le secrétaire général de l’ONU s’inquiète de l’opération israélienne à Rafah, affirmant que les habitants de Gaza “n’ont nulle part où aller”

Actualités NBC

Le secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a exprimé son inquiétude dans un communiqué. Compte rendu hier sur la « focalisation » de l’armée israélienne sur Rafah.

“La moitié de la population de Gaza est désormais entassée à Rafah. Ils n’ont nulle part où aller”, a déclaré Guterres dans son discours sur les priorités de l’ONU pour 2024. “Ils n’ont pas de maison, et ils n’ont aucun espoir. Ils vivent dans des abris de fortune surpeuplés, dans des conditions insalubres, sans eau courante, sans électricité et sans nourriture suffisante.”

Guterres a déclaré que la situation à Gaza « souligne la nécessité d’un plein respect du droit humanitaire international, y compris la protection des civils et la garantie que leurs besoins essentiels sont satisfaits ». L’un des convois de l’ONU a été endommagé par « l’artillerie navale israélienne » cette semaine et seuls 10 des 61 convois humanitaires ont atteint leur destination prévue dans le nord de la bande de Gaza le mois dernier, a indiqué Griffiths.

« Soyons clairs : le refus de l’accès humanitaire signifie le refus de l’aide humanitaire aux civils », a-t-il déclaré. Guterres a réitéré ses appels au cessez-le-feu et à la libération de tous les otages.

« Et nous avons besoin de mesures réelles, visibles et concrètes vers une solution à deux États, fondées sur les résolutions de l’ONU, le droit international et les accords antérieurs », a-t-il déclaré.

Tsahal affirme qu’il est “possible” que l’otage Yossi Sharabi ait été tué à cause de ses propres frappes

Chantal Da Silva

TEL AVIV — L’armée israélienne a déclaré qu’il était possible que l’otage israélien Yossi Sharabi, dont le Hamas a annoncé la mort il y a quelques semaines, ait été tué en raison des actions de ses propres forces à Gaza.

L’armée israélienne a déclaré aujourd’hui qu’une enquête avait révélé qu’il était « possible » que Sharabi, âgé de 53 ans, soit mort dans l’effondrement d’un bâtiment près d’une structure qui a été attaquée par les forces israéliennes.

L’armée israélienne a déclaré que la structure touchée était une « cible légitime » qui avait été approuvée conformément à la procédure. Les renseignements suggèrent qu’une « attaque contre les forces de Tsahal » était « destinée » à être lancée depuis cette structure.

Raz Matalon, le beau-frère de Sharabi et son frère Eli Sharabi – qui reste détenu par le Hamas – a déclaré à NBC News que Tsahal avait informé sa famille de l’évolution de la situation plus tôt dans la journée. Il a déclaré qu’il voulait que les gens sachent que Sharabi était un « grand homme » – et que sa famille avait toujours craint que les combats à Gaza « mettent en danger les otages ».

Les Houthis seront désignés groupe terroriste à moins qu’ils ne cessent leurs activités en mer Rouge, a déclaré l’ambassadeur américain au Yémen

Liam Bois

Les Houthis seront désignés groupe terroriste la semaine prochaine à moins qu’ils ne cessent leurs activités dans la mer Rouge et dans le golfe d’Aden, a déclaré l’ambassadeur américain au Yémen, Steven Fagin.

“La désignation des Houthis comme groupe terroriste entrera en vigueur le 16 février, mais elle pourra être révisée si la milice Houthi cesse ses activités dans la mer Rouge et le golfe d’Aden”, Fagin a dit sur X.


Des images satellite montrent une population croissante à Rafah alors que les Gazaouis fuient les combats ailleurs dans le pays.

Actualités NBC

Planet Labs PBC via AP

Des images satellite de Rafah, dans le sud de Gaza, le 13 octobre 2023 et le 14 janvier 2024, montrent à quel point de vastes camps de tentes parsèment désormais la ville. La ville abrite normalement 280 000 habitants. Mais sa population a augmenté pour atteindre plus de 1,5 million d’habitants – soit environ les trois quarts de la population de Gaza – alors que les gens fuient les combats ailleurs dans la bande de Gaza.

Les plans de Netanyahu pour l’assaut de Rafah sont un « prélude dangereux » au déplacement de notre peuple, selon la présidence palestinienne

Actualités NBC

L’attaque terrestre prévue par le Premier ministre Benjamin Netanyahu contre la ville de Rafah, dans le sud de Gaza – et l’évacuation des civils de la zone avant une attaque – constitue « une menace réelle et un prélude dangereux » au déplacement des Palestiniens, a déclaré aujourd’hui la présidence palestinienne. .

L’administration a tenu Israël entièrement responsable de la situation à Rafah, tout comme les États-Unis, et a souligné que le peuple palestinien n’accepterait pas de déplacement.

“Il est temps que chacun assume sa responsabilité face à la création d’une autre catastrophe qui pousserait la région entière dans des guerres sans fin”, a déclaré l’administration dans un communiqué obtenu par l’agence de presse palestinienne Wafa.

Un enfant se fraye aujourd’hui un chemin parmi les décombres d’un bâtiment touché par les bombardements israéliens à Rafah.Mahmud Hams / AFP – Getty Images

El-Sissi confirme l’alignement de l’Égypte et des États-Unis sur la conclusion d’un cessez-le-feu à Gaza

Charlène Gubash

Mirna Alsharif

Le président égyptien Abdel Fattah el-Sissi a confirmé les propos du président Biden sur l’alignement de l’Égypte et des États-Unis pour parvenir au calme et à un cessez-le-feu à Gaza, selon un communiqué de son bureau publié sur Facebook.

Les pays travaillent également ensemble pour faire respecter les trêves humanitaires et permettre l’entrée d’une aide suffisante à Gaza et rejettent catégoriquement « tout déplacement forcé », selon le bureau d’el-Sissi.

“Engagés dans leur partenariat stratégique, l’Egypte et les Etats-Unis restent unis dans leur engagement indéfectible à établir et à consolider la paix, la sécurité et la stabilité au Moyen-Orient”, indique le communiqué.

Le bureau a déclaré que « dès le début, l’Égypte a ouvert le poste frontière de Rafah de son côté sans aucune restriction ni condition et a mobilisé une aide humanitaire et des secours massifs » vers Gaza.

La seule solution à la situation dans la région, selon le bureau du président, « réside dans la solution à deux États et dans la création d’un État palestinien indépendant, le long des frontières du 4 juin 1967, avec Jérusalem-Est pour capitale ».

La moitié des demandes d’aide de l’ONU à Gaza ont été refusées, selon l’UNRWA

Mirna Alsharif

La moitié des demandes de l’ONU visant à fournir de l’aide à Gaza ont été refusées, selon l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient.

“Notre équipe continue de distribuer de la nourriture et de l’aide vitale dans le nord #Gaza — mais 50 % de nos demandes de missions cette année ont été refusées”, a déclaré l’agence sur X.

Les manifestants bloquent l’aide à Gaza à la frontière israélo-égyptienne et exigent la libération des otages

Facteur Yael

Plusieurs dizaines de manifestants se sont rassemblés aujourd’hui à un poste frontière entre Israël et l’Égypte pour tenter d’empêcher l’aide humanitaire d’atteindre la bande de Gaza.

Rassemblées au carrefour de Nitzana, des vidéos publiées par le groupe de protestation Tzav 9 montrent des foules agitant des drapeaux israéliens et scandant des mégaphones.

Dans une déclaration du mouvement Tzav 9 et traduite par NBC News, le groupe a imploré que l’aide cesse d’affluer vers Gaza jusqu’à ce que les otages toujours détenus à Gaza soient libérés. Les manifestants s’étaient déjà rassemblés au terminal israélien de Kerem Shalom.

“Depuis quelques semaines maintenant, des milliers d’Israéliens marchent vers les points de passage depuis tout le pays en disant d’une voix claire : “Aucune aide ne sera acheminée jusqu’au retour de la dernière personne enlevée”, indique leur communiqué de mercredi.