Biden « en colère et inquiet » après l’acquittement de Rittenhouse — RT USA News

Le président Joe Biden a exprimé son soutien à la décision du jury dans le procès de Kyle Rittenhouse et a appelé ceux qui étaient contrariés à éviter « la violence et la destruction ». Cependant, Biden a déclaré que le verdict l’avait laissé « en colère et inquiet ».

Vendredi, un jury de Kenosha a acquitté Kyle Rittenhouse de meurtre et de mise en danger imprudente – des accusations qui découlent de sa mort par balle de Joseph Rosenbaum et Anthony Huber, et de la blessure de Gaige Grosskreutz lors des manifestations « Black Lives Matter » qui sont devenues violentes dans la ville du Wisconsin la dernière fois année.

« Alors que le verdict à Kenosha laissera de nombreux Américains en colère et inquiets, moi y compris, nous devons reconnaître que le jury a parlé » lire une déclaration de Biden peu de temps après l’annonce de la décision.

Craignant la violence après le prononcé du verdict, le gouverneur du Wisconsin, Tony Evers, a mis la semaine dernière 500 soldats de la Garde nationale en attente pour faire face à tout trouble potentiel.

« J’exhorte tout le monde à exprimer ses opinions de manière pacifique, conformément à l’état de droit », Biden a ajouté vendredi dans sa déclaration, notant que la Maison Blanche aiderait Evers à assurer la sécurité publique. « La violence et la destruction de biens n’ont pas leur place dans notre démocratie.

Le ton de Biden vendredi était nettement différent de celui du moment de la fusillade. À l’époque, Biden a partagé un vidéo de campagne avec des images de Rittenhouse avec une légende le décrivant comme l’un des « suprémacistes blancs » prétendument soutenu par le président de l’époque, Donald Trump. Alors que Biden a condamné l’incendie criminel et les pillages qui ont eu lieu à Kenosha, il a été constamment critiqué par Trump pour avoir loué le mouvement Black Lives Matter, au cours duquel de telles émeutes ont éclaté à plusieurs reprises.

Vous pensez que vos amis seraient intéressés ? Partagez cette histoire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *