Bezos d’Amazon critique Biden pour son tweet sur l’inflation

Le PDG d’Amazon, Jeff Bezos, prend la parole lors de la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP26) à Glasgow, en Écosse, en Grande-Bretagne, le 2 novembre 2021.

Paul Ellis | Reuter

Vendredi, le fondateur d’Amazon, Jeff Bezos, a visé le président Joe Biden à propos d’un tweet disant que l’inflation pourrait être réduite en taxant les riches sociétés.

Biden plus tôt dans la journée a tweeté : “Vous voulez faire baisser l’inflation ? Assurons-nous que les entreprises les plus riches paient leur juste part.”

Bezos, dont la société a bénéficié de crédits d’impôt et de déductions, a cité le tweet pour répliquer : “Le comité de désinformation nouvellement créé devrait revoir ce tweet, ou peut-être qu’il devrait plutôt former un nouveau conseil non séquentiel”, a déclaré l’ancien PDG, faisant apparemment référence à au ministère de la Sécurité intérieure Conseil de gouvernance de la désinformation. “Il est bon de discuter de l’augmentation des impôts sur les sociétés. Il est essentiel de discuter de la maîtrise de l’inflation. Les mélanger ensemble n’est qu’une mauvaise direction.”

Bien qu’il n’ait pas spécifiquement appelé Amazon dans ce tweet, Biden a précédemment critiqué l’historique fiscal de l’entreprise. Amazon n’a payé aucun impôt fédéral sur le revenu en 2017 et 2018.

Le crachat de Twitter survient alors que l’inflation atteint des niveaux jamais vus depuis des décennies, affectant le coût des biens essentiels comme le gaz, la nourriture et le logement. Les responsables de la Réserve fédérale ont répondu au problème par deux hausses de taux d’intérêt jusqu’à présent cette année. Ils ont promis davantage jusqu’à ce que l’inflation atteigne l’objectif de 2 % de la banque centrale.

Abonnez-vous à CNBC sur YouTube.