Berlin garde les boîtes de nuit ouvertes, mais interdit de danser

La décision a été prise lors d’une session extraordinaire du Sénat de Berlin vendredi. Les clubs et les discothèques, cependant, resteront ouverts, mais en grande partie en raison de subtilités juridiques qui empêchent jusqu’à présent les pouvoirs en place de fermer complètement ces lieux. Les autorités régionales et fédérales allemandes ont toutefois convenu jeudi que dans un proche avenir, les clubs devraient cesser leurs activités une fois que le taux d’infection sur sept jours dépasserait 350 pour 100 000 habitants dans une région donnée. Berlin se situe actuellement à environ 360.






LIRE LA SUITE: Plus de café gratuit pour les non-vaxx de Berlin

Les restaurants et les pubs ont également été autorisés à garder leurs portes ouvertes pour le moment, bien que de nouvelles directives sur la distanciation sociale aient été mises en place, appelant à moins de tables, entre autres mesures. Inutile de dire que tous ces espaces publics ne sont ouverts qu’à ceux qui ont été vaccinés ou récemment guéris de Covid, conformément aux règles introduites à la mi-novembre.

La nouvelle réglementation qui entrera en vigueur la semaine prochaine limitera également le nombre de personnes participant à des événements à grande échelle, le plafond pour les sites extérieurs étant fixé à 5 000 et la moitié de ce nombre pour les rassemblements intérieurs. Cela s’applique également aux matchs de football professionnel.

Pour les réunions privées, dans les cas où il y a au moins une personne non vaccinée participant, la limite sera d’un ménage plus deux personnes supplémentaires. Commentant les mesures, le maire par intérim de Berlin, Michael Müller, a déclaré que ces « inoculés et récupérés ont clairement plus de libertés ». Cependant, même si tous les participants appartiennent à l’une ou l’autre de ces deux catégories, ils ne sont toujours pas autorisés à se réunir en groupes dépassant 1 000 personnes en plein air, et 500 en intérieur.

Dans les transports en commun de Berlin, en plus de devoir être vacciné ou récupéré, un masque est également un must pour tous les passagers, et la semaine prochaine, les Berlinois devront en porter un non seulement à bord d’un train mais aussi en attendant sur un quai .

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.