Batavia tourne la page de la défaite controversée de l’année dernière contre Mount Carmel, ravie de “montrer à tout l’État ce que nous avons” – Shaw Local

BATAVIA – Le ténor émotionnel à l’intérieur du vestiaire de Batavia, il suffit de dire, est assez pompé à quelques jours de Champaign.

Batavia (10-3) affrontera le Mont Carmel (13-0) pour le titre d’État de classe 7A samedi à 16 h. C’est la quatrième apparition du titre d’État dans l’histoire du programme. Batavia a déjà remporté des titres en 2013 et 2017.

Cette fois, cependant, le scénario ajouté remonte à la fin de la saison de Batavia l’année dernière.

Les Bulldogs ont perdu contre la Caravane de façon déchirante 16-14 au deuxième tour des séries éliminatoires de l’an dernier. Batavia a été piqué par deux appels d’interférence de passe lors du dernier entraînement de Mount Carmel, le premier sur une quatrième passe incomplète et le second sur ce qui aurait été le dernier jeu du match.

Le touché gagnant de Denny Furlong sur le bord droit a terminé un retour qui sera à jamais hanté par les drapeaux.

Mais c’était alors. C’est maintenant.

Batavia a depuis longtemps tourné la page.

“Très excité”, a déclaré Drake Ostrander, responsable de la sécurité de Batavia, lors de la soirée des médias de Batavia mardi. “Je suis juste ravi de montrer à tout l’État ce que nous avons vraiment. Beaucoup de [outside] doute en nous que je vois dans tous les commentaires que je vois chez les autres qui doutent de nous. Je crois vraiment que nous pouvons leur montrer qui nous sommes vraiment et à quel point nous pouvons vraiment être formidables.

Le quart-arrière de Caravan Blainey Dowling entre en force, détenant déjà le record du programme pour les passes de touché en une saison. Dowling a 2 719 verges par la passe et 39 touchés samedi.

Le total de points le plus bas de Mount Carmel de la saison (20) est survenu la semaine dernière lors de leur victoire en demi-finale contre St. Rita. La Caravane a marqué au moins 40 points en huit matchs.

« Je pense que nous allons faire la même chose que nous avons fait l’an dernier. Je pense que nous avons très bien joué l’an dernier. Nous avons fait des erreurs, [and] nous allons corriger cela », a déclaré le secondeur principal de Batavia et l’engagement de l’État de l’Iowa, Jack Sadowsky. “Nous sommes la meilleure équipe et je pense que nous le savons.”

« Peu importe contre qui nous jouons. On va jouer à 100% [our brand of football]», a poursuivi Sadowsky.

Ostrander n’a pas joué dans le match éliminatoire contre Mount Carmel l’année dernière, mais les premières impressions de Dowling sont conscientes de son talent de bras.

“Vous devez respecter son bras”, a déclaré Ostrander. “Il a un bras fort, alors vous devez juste savoir ce qu’il a et jouer de votre mieux contre lui.”

Le secondeur junior des Bulldogs Ben Fiegel sait que sa défense est « testée au combat ».

“Beaucoup de gens prient pour notre chute, j’ai l’impression que si vous regardez partout sur les réseaux sociaux en ce moment”, a déclaré Fiegel. « Je pense que cela nous motive de plus en plus. Nous décidons que c’est notre dernière semaine et peu de gens peuvent le faire. Nous avons gagné le fait que nous pouvons dire : c’est notre dernière semaine et je pense que nous sommes tous motivés pour jouer un dernier match ensemble en tant que groupe.

“Ce groupe est si spécial et j’adore jouer avec mes meilleurs amis, donc c’est un match de plus, une semaine de plus”, a déclaré Fiegel.

Que faudra-t-il pour battre le mont Carmel et remporter le troisième trophée de championnat de Batavia dans l’histoire du programme?

“Beaucoup de courage”, a déclaré Ostrander. «Beaucoup de combat et je ne peux tout simplement pas abandonner. Tu sais que ça va être haut et bas [moments] pendant ce match et nous devons vraiment profiter de chaque jeu qui nous est donné. S’ils font une erreur, nous devons sauter dessus.

“Tout ce que nous avons”, a déclaré Sadowsky.

Ahrens ancre la ligne défensive de Batavia

Peut-être que les statistiques ne racontent pas toute l’histoire de Quinn Ahrens.

Zitkus, un senior de Batavia, a 26 plaqués au total, deux pour perte et aucun sac.

Cela ne signifie pas tout à fait, cependant, que l’impact ne se fait pas sentir sur le terrain.

“Je tiens mon écart et quand je vois [the linebackers] rebondir, je sais que mes gars les ont eus », a déclaré Ahrens. “Je fais mon travail, comme l’entraîneur dit de le faire : faites mon propre truc. Je reste dans mon écart.

Quel que soit l’écart qu’exige ce jeu défensif particulier, Ahrens y reste fidèle.

« Si je suis appelé pour un écart, je reste dans cet écart. Je ne suis pas vraiment fan des sacs. Si je ne reçois pas de sac, je m’en fous ou je m’en fous. J’essaie juste de gagner le match.