Balle trop endommagée pour dire qui a tué Shireen Abu Akleh, découvertes américaines

JÉRUSALEM – Le département d’État a déclaré lundi qu’il ne pouvait pas déterminer l’origine d’une balle qui a tué Shireen Abu Akleh, la journaliste palestinienne américaine abattue en Cisjordanie occupée en mai, mais a conclu que des tirs provenant de positions militaires israéliennes étaient probablement à blâmer. .

La balle était trop gravement endommagée pour tirer une conclusion définitive sur l’arme avec laquelle elle a été tirée, selon un communiqué du Département d’État, mais les coups de feu tirés depuis la position des Forces de défense israéliennes étaient “probablement responsables de la mort”.

Les responsables américains “n’ont trouvé aucune raison de croire que cela était intentionnel mais plutôt le résultat de circonstances tragiques au cours d’une opération militaire dirigée par Tsahal”, indique le communiqué.

Les responsables palestiniens ont affirmé que Mme Abu Akleh avait été intentionnellement tuée par un soldat israélien. Le gouvernement israélien avait mis cela en doute, affirmant qu’elle avait été frappée soit par un soldat israélien, soit par un tireur palestinien.