Skip to content

(Reuters) – La Mauricienne Kate Foo Kune a été privée de la médaille d’argent du championnat All African Badminton de cette année après avoir été reconnue coupable d’une infraction au règlement antidopage, a annoncé mardi la fédération sportive.

La commission d'audience sur le dopage de la Fédération mondiale de badminton (BWF) a décidé que Foo Kone avait commis une violation des règles antidopage, entraînant la disqualification de ses résultats en simple lors du tournoi tenu à Port Harcourt, au Nigeria.

La formation a toutefois choisi de ne pas imposer de période d'inéligibilité à la jeune femme de 26 ans après qu'il a été constaté qu'elle "ne portait aucune faute ni négligence".

La BWF a déclaré dans un communiqué qu’elle ferait appel de la décision du jury, Foo Kune étant autorisé à participer aux compétitions internationales et nationales jusqu’à la décision finale.

"La BWF a décidé de faire appel de cette décision devant le Tribunal arbitral du sport, qui aborde l'interprétation des principes fondamentaux du Code mondial antidopage et du Règlement antidopage", a-t-il déclaré.

Reportage par Hardik Vyas à Bengaluru

Nos standards:Les principes de Thomson Reuters Trust.

Heliabrine Monaco

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *