Skip to content

AUSCHWITZ-BIRKENAU, Pologne – Le long d'un tronçon de route désolé dans le sud-est de la Pologne, à une dizaine de kilomètres d'Auschwitz, il y a un cimetière. Des bougies et des fleurs fraîches couvrent presque toutes les tombes en marbre. Mais dans le coin se dresse une grande dalle de marbre noir séparée du reste.

«Quarante-deux victimes, femmes, hommes et enfants, prisonniers du camp de concentration d'Auschwitz, qui ont été assassinés par les nazis lors de la marche de la mort, et sont morts le 18 janvier 1945 dans le village de Miedzna ont été enterrés en masse tombe dans ce cimetière », explique une inscription.

Mais il n'y a que quatre noms. 21 autres personnes sont identifiées par leur nombre de détenus. Et 17 n'ont jamais été identifiés.

Il y a 75 ans, le 27 janvier, les forces soviétiques ont balayé la Pologne depuis l'est et libéré Auschwitz, le complexe du camp où 1,3 million de personnes ont été asservies – et 1,1 million d'entre elles systématiquement assassinées – pendant la guerre.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *