Audi envisage de se lancer dans la course de Formule 1

Le constructeur automobile allemand Audi cherche des moyens de se lancer dans la Formule 1, avec des partenariats avec des équipes de coureurs établies comme McLaren, Red Bull et Williams évoqués dans la presse mercredi.

Le conseil de surveillance d’Audi a discuté des options lors d’une réunion à Stuttgart, y compris des « transactions potentielles » avec McLaren, selon Bloomberg News.

« Nous examinons constamment différentes idées de coopération dans le cadre de nos considérations stratégiques », a déclaré à l’AFP un porte-parole d’Audi.

Lundi, McLaren a démenti les informations selon lesquelles elle aurait été achetée par Audi, affirmant que « la stratégie technologique du groupe a toujours impliqué des discussions et une collaboration continues avec les partenaires et fournisseurs concernés ».

Mais Audi, filiale de Volkswagen, aurait fait une offre pour McLaren, qui a été jugée trop basse par la société britannique, selon Bloomberg.

Audi envisageait également « des partenariats alternatifs avec Red Bull Racing ou Williams Racing », a déclaré Bloomberg.

Comme le reste de l’écurie automobile Volkswagen, Audi se tourne vers les véhicules électriques et espère utiliser l’entrée pour présenter la technologie verte, selon la presse allemande.

Une condition pour l’intérêt d’Audi est que la compétition de course d’élite « utilise la puissance hybride et les carburants électriques à partir de 2026 », a expliqué le quotidien financier allemand Handelsblatt, rappelant que le PDG d’Audi Markus Duesmann est un « fan de course ».

Avant de rejoindre le groupe Volkswagen, Duesmann a également été pendant de nombreuses années développeur de moteurs pour les équipes de Formule 1 de BMW.

Une décision finale sur tout partenariat ou achat ne serait pas prise avant 2022, a indiqué à l’AFP une source d’Audi.

Le principal actionnaire de McLaren est le fonds souverain de Bahreïn, Mumtalakat.

Lisez toutes les dernières nouvelles, les dernières nouvelles et les nouvelles sur le coronavirus ici. Suivez-nous sur Facebook, Twitter et Télégramme.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments