Skip to content

Le médicament était l’un des médicaments utilisés pour traiter l’infection à coronavirus du président américain Donald Trump, et il avait été démontré dans des études précédentes qu’il avait réduit le temps de récupération. Il est autorisé ou approuvé pour une utilisation en tant que traitement Covid-19 dans plus de 50 pays.

Gilead a remis en question les résultats du procès de solidarité.

Le groupe d’experts du Groupe de développement des lignes directrices (GDG) de l’OMS a déclaré que sa recommandation était basée sur un examen des preuves qui comprenait des données de quatre essais randomisés internationaux impliquant plus de 7000 patients hospitalisés avec Covid-19.

Après avoir examiné les preuves, le comité a déclaré qu’il a conclu que le remdesivir, qui doit être administré par voie intraveineuse et est donc coûteux et complexe à administrer, n’a aucun effet significatif sur les taux de mortalité ou d’autres résultats importants pour les patients.

“Surtout compte tenu des coûts et des implications en termes de ressources associés au remdesivir … le panel a estimé que la responsabilité devrait être de démontrer l’efficacité, ce qui n’est pas établi par les données actuellement disponibles”, a-t-il ajouté.

Le dernier conseil de l’OMS intervient après que l’un des principaux organismes mondiaux représentant les médecins de soins intensifs a déclaré que l’antiviral ne devrait pas être utilisé pour les patients Covid-19 dans les services de soins intensifs.

La recommandation de l’OMS, qui n’est pas contraignante, fait partie de son projet dit «de lignes directrices vivantes», conçu pour offrir des conseils aux médecins pour les aider à prendre des décisions cliniques concernant les patients dans des situations à évolution rapide telles que la pandémie de Covid-19. Les lignes directrices peuvent être mises à jour et révisées à mesure que de nouvelles preuves et informations émergent.

Le panel a déclaré, cependant, qu’il soutenait le recrutement continu dans des essais cliniques évaluant le remdesivir chez les patients atteints de Covid-19, qui, selon lui, devraient “fournir une plus grande certitude de preuves pour des groupes spécifiques de patients”.

La recommandation peut soulever d’autres questions quant à savoir si l’Union européenne aura besoin des 500 000 cours d’antiviral d’une valeur d’un milliard d’euros commandés le mois dernier.