Au moins 18 détenus meurent, de nombreux policiers sont blessés alors que de nouvelles émeutes éclatent dans les prisons de l’Équateur

Dans un communiqué publié mercredi soir, l’autorité pénitentiaire du SNAI a annoncé que deux des plus grandes prisons du pays avaient subi des violences plus meurtrières, avec au moins 18 détenus tués dans des affrontements, tandis que plusieurs policiers ont été blessés.

Les deux prisons, des installations qui ne sont pas étrangères aux émeutes meurtrières, sont situées dans le sud de la province de Guayas et de la province de Cotopaxi ; le premier abrite la plus grande ville du pays, Guayaquil.

Jeudi, la police du pays a annoncé sur Twitter que 61 détenus avaient été repris après s’être évadés de la prison de Cotopaxi, et que des opérations étaient en cours pour empêcher d’autres de s’enfuir illégalement. Deux heures plus tôt, la police avait déclaré que 45 fugitifs avaient été repris.

L’autorité SNAI mentionné que 10 détenus étaient morts et 35 avaient été blessés dans le seul établissement de Cotopaxi.

Ces incidents marquent la dernière vague de violences meurtrières dans les prisons en Équateur cette année, après qu’au moins 79 détenus soient morts dans trois prisons en février, alors que des gangs rivaux s’affrontaient à l’intérieur. Les établissements de Guayas et de Cotopaxi faisaient partie des prisons touchées.

Si vous aimez cette histoire, partagez-la avec un ami!

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments