Skip to content

LONDRES (Reuters) – Le Sud-Africain Akani Simbine a surpris samedi au 100 mètres de la Diamond League de la Ligue de diamant, empêchant ainsi l'espoir local Zharnel Hughes et l'ancien champion du monde Yohan Blake de revenir à la maison en 9,93 secondes.

Athlétisme: Simbine remporte les 100 m de Londres

Athlétisme – Diamond League – Jeux d'anniversaire à Londres – Stade de Londres, Londres, Royaume-Uni – 20 juillet 2019 Akani Simbine, de l'Afrique du Sud, célèbre sa victoire dans la finale du 100 m masculin avec les images d'action canadiennes Andre De Grasse via Reuters / John Sibley

Hughes avait inscrit un impressionnant 9,96 dans les manches, malgré une légère avance et un léger vent de face, mais après avoir trébuché tôt, il était toujours à la traîne dans la finale, affichant 9,95.

Blake, le deuxième meilleur coéquipier de tous les temps avec ses 9,69 points en 2012, revient à son meilleur niveau et poursuit sa bonne saison avec une troisième place en 9,97 alors que les cinq premiers ont tous cassé 10 secondes.

Simbini frappe à la porte depuis quelques années. Avec une cinquième place aux Jeux olympiques et des championnats du monde et une médaille d'or aux Jeux du Commonwealth et aux championnats d'Afrique, elle semble désormais en mesure de défier le meilleur des États-Unis aux championnats du monde de cette année à Doha en septembre. .

«Je suis vraiment content du temps. Je suis venu ici pour avoir la victoire et renforcer la confiance et je suis reparti avec le meilleur résultat de la saison », a-t-il déclaré.

“Il faut traverser les courses et les gagner, donc quand je serai aux championnats du monde et que je ferai face au reste du monde, je serai prêt et la confiance sera là et je serai capable de croire en le travail que j'ai fait. "

La championne olympique Elaine Thompson a été convaincante vainqueur du 200 m féminin en 22,13. Elle a résisté à Marie-Josée Ta Lou (22,36) et la Britannique Beth Dobbin, ravie d'un record personnel de 22,50, ayant dû rater la course un an. il y a au travail.

Il y avait encore beaucoup à faire pour encourager les partisans à domicile, alors que Laura Muir présentait une performance dominante en tête du classement et un dernier tour époustouflant pour remporter le 1500m en 3: 58,25. "C’est probablement près de mon 400m PB", a déclaré l’Écossais à propos du burn-up de 57,54.

La Jamaïcaine Danielle Williams a signé le meilleur temps de l’année en remportant le 100 m haies en 12,32, un peu derrière le record du monde établi par l’Américaine Kendra Harrision lors de la même réunion, il ya trois ans.

VOIE RAPIDE

Le duo américain Nia Ali (12,57) et la reine Claye l'ont suivie à la maison.

"Cela a été toute la saison et c'était à peu près quand", a déclaré Williams. "C'est une piste rapide et le fait que nous ayons deux opportunités à cause des séries éliminatoires vous permet de corriger ce que vous avez mal fait pour la finale."

Au 5000m, Hagos Gebrihiwet, de l’Éthiopien, avait un peu trop à faire pour le champion d’Europe, Jakob Ingebrigtsen, qui a fait un bond en 13: 01.86.

Le Norvégien de 18 ans a toutefois trouvé une certaine consolation, car son 13: 02.03 prenait un temps remarquable de 15 secondes sur son pb pour établir un record européen des moins de 20 ans et le mettre en forme pour sa double offre 5000 m / 1500 m à Doha. .

«Je suis vraiment capable de passer sous 13 minutes. J'espérais un record personnel, mais un record national, c'est encore mieux », a déclaré Ingebrigtsen.

La Norvège a fait tout le chemin du 400 m haies lorsque Karsten Warholm a détruit le peloton et a battu le record européen à 47,12 secondes, devançant le Turc Yasmani Copello (48,93).

Warholm, un autre qui garde de bons souvenirs du stade olympique après avoir remporté le titre mondial il y a deux ans, avait le contrôle total dès le début. Courant dans sa voie privilégiée sept, affirmant qu'il vaut mieux pour ses muscles ischio-jambiers que pour la voie plus étroite à l'intérieur, il a effacé son record personnel de 47,33.

Athlétisme – Diamond League – Jeux d'anniversaire à Londres – London Stadium, Londres, Royaume-Uni – 20 juillet 2019 Akani Simbine (Afrique du Sud) en action lors de la finale du 100 m masculin Action Images via Reuters / Matthew Childs

«Cela demande beaucoup de travail, de dévouement et beaucoup pour sortir de cette période extraordinaire», a-t-il déclaré.

Nijel Amos, du Botswana, qui a couru le 800 m le plus rapide depuis quiconque depuis les Jeux olympiques de Londres 2012 à Monaco il ya huit jours (1: 41,89), a déçu de 120 mètres dans la course de samedi. En son absence, le Kenyan Cheruiyot Rotich a tenu tête son compatriote Wyclife Kinyamal en 1: 43.14.

La deuxième journée de l’événement aura lieu dimanche avec le 5 000 mètres féminin, avec Sifan Hassan, la détentrice du record du monde du nouveau mile, et le 100 m féminin, où la favorite locale, Dina Asher-Smith, affrontera la double championne olympique Shelly-Ann Fraser-Pryce, haut de la facture.

Rapport par Mitch Phillips, édité par Pritha Sarkar

Nos standards:Les principes de Thomson Reuters Trust.

Source

Shein Many GEO's Shein Many GEO's

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *