Skip to content

DES MOINES, Iowa (Reuters) – Le feu est toujours là pour Allyson Felix, de même que le rêve.

Athlétisme: le grand objectif de Felix reste l'année prochaine et les Jeux olympiques

27 juillet 2019; Des Moines, IA, États-Unis; Allyson Felix se classe sixième au 400 m féminin en 51,94 lors de sa première compétition depuis la naissance de sa fille Camryn Ferguson le 28 novembre 2018 lors des championnats USATF au stade Drake. Kirby Lee-USA AUJOURD'HUI Sports

L'athlète la plus décorée des États-Unis d'athlétisme a peut-être raté une médaille aux championnats nationaux américains de cette semaine alors qu'elle est revenue à la compétition pour la première fois en 13 mois après avoir eu une fille en novembre, mais la quête se poursuit pour la sixième fois champion.

«C’est un tremplin», a déclaré le joueur de 33 ans à plusieurs reprises lors de la réunion à l’Université Drake, qui a également servi de pilote pour les championnats du monde américains.

«Je veux être de retour aux Jeux olympiques», a déclaré Felix. «Je les veux plus que tout. Je veux sortir à mes conditions. "

Son meilleur temps dans les championnats, 51,45 secondes en demi-finale du 400 mètres, a été deux secondes plus lente que son record personnel de 49,26 secondes en 2015 et elle a terminé sixième de la finale de samedi en 51,94.

Pourtant, Félix a dit qu'elle avait trouvé une nouvelle étincelle.

"Etre dans cet environnement et être de retour dans une finale, ça a fait couler beaucoup de jus", a-t-elle dit. "Ce sera beaucoup plus facile d’entrer l’année prochaine et de recevoir une année complète de formation."

Non pas que l'année de travail 2019 soit terminée.

"Je pense que Bobby a encore un peu d'entraînement pour moi", a déclaré Felix de Bob Kersee, entraîneur de longue date. «Je ne pense pas qu’il en ait fini pour moi.

«Je pense que nous voulons être en mesure de nous entraîner. Je pourrais courir un peu plus.

Il y a également une place potentielle dans l’équipe américaine du relais 4×400 mètres pour les championnats du monde de la fin septembre à Doha.

"Si je sens que je suis dans, vous savez, bonne forme pour pouvoir aider l'équipe, oui", a déclaré Felix quand demandé à elle si elle accepterait une place. "Si je ne le suis pas, je serai une pom-pom girl."

Mais avec ou sans relais, cette année concerne ce que Félix a appelé le «grand objectif» – les Jeux olympiques de 2020 à Tokyo.

"Cela m'a donné un avant-goût", a-t-elle déclaré à propos des championnats américains. «Le feu est là. Je serai de retour l'année prochaine."

Édité par Amlan Chakraborty

Nos standards:Les principes de Thomson Reuters Trust.

Source

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *