Skip to content
Athlétisme: Lavillenie remporte le titre de «confinement à domicile international»

PHOTO DE DOSSIER: Athlétisme – Championnats du monde d'athlétisme – Doha 2019 – Qualification de la perche masculine – Stade international Khalifa, Doha, Qatar – 28 septembre 2019 Renaud Lavillenie de France en action REUTERS / Aleksandra Szmigiel

PARIS (Reuters) – L'ancien champion de France olympique de saut à la perche Renaud Lavillenie a trouvé un moyen de garder son jus compétitif pendant le verrouillage du coronavirus en organisant une «compétition internationale de confinement à domicile».

Alors que certains athlètes d'élite ont du mal à trouver des moyens de rester en forme lorsqu'ils sont confinés à leur domicile, l'ancien détenteur du record du monde de 33 ans a pleinement profité de la configuration du saut à son domicile dans le centre de la France.

Lavillenie, qui a remporté l'or olympique à Londres et l'argent à Rio, a publié une vidéo sur Twitter d'un saut samedi, alors qu'il courait sur le chemin du jardin et a grimpé de 5,61 mètres dans le ciel bleu clair au-dessus de Pérignat-lès-Sarliève en Auvergne.

"Jour 20", a-t-il écrit au-dessus de la vidéo, qui était accompagnée de son propre commentaire. "Tout est sous contrôle! Des larmes de joie sur mon visage après un 5m61 aujourd'hui lors de ma compétition internationale de confinement à domicile. »

Bien que la marque soit bien en deçà des 6,16 m, il a sauté pour mettre fin aux 20 ans de Sergey Bubka sur le record du monde en 2014, cela aurait été assez bon pour la huitième place sur la liste mondiale de plein air pour 2020, mais dans une saison qui a à peine obtenu en cours.

Lavillenie a également révélé qu'il se rapprochait de son «record du monde à domicile» de 5,85 m.

Au cours de ses 20 jours d'isolement, Lavillenie a régulièrement publié des mises à jour des efforts créatifs pour rester en forme, notamment en appuyant sur un tout-petit et en soulevant des poids avec des pneus de voiture.

Lavillenie devra attendre encore un an pour une troisième candidature à la gloire olympique après que les Jeux de Tokyo 2020 aient été repoussés de 12 mois à cause de l'épidémie de COVID-19, qui avait infecté samedi près de 90 000 personnes et tué 7 560 personnes en France.

En 2021, il devra probablement affronter le Suédois Armand Duplantis, qui a amélioré le record du monde de Lavillenie d'un centimètre à l'intérieur en février avant de l'améliorer à 6,18 m lors du Grand Prix mondial d'athlétisme de Glasgow une semaine plus tard.

Écrit par Nick Mulvenney, édité par Peter Rutherford

Nos normes:Les principes du Thomson Reuters Trust.