Skip to content
Athlétisme – De nouvelles règles interdisent certaines des chaussures de record de Nike

PHOTO DE DOSSIER: Athlétisme – Marathon de Dubaï – Dubaï, Émirats arabes unis – 24 janvier 2020 Vue générale d'un athlète portant les chaussures Nike Vaporfly REUTERS / Christopher Pike / File Photo

LONDRES (Reuters) – World Athletics a annoncé vendredi des modifications importantes à ses règles qui interdiront certaines variantes des chaussures de course Vaporfly de Nike et introduiront des limites strictes à la technologie développée pour toutes les futures chaussures utilisées dans la compétition d'élite.

L’organe directeur du sport (WA) a déclaré qu’avec effet immédiat, les chaussures de route devaient avoir une semelle d’une épaisseur inférieure à 40 mm et ne pas contenir plus d’une plaque rigide intégrée.

Les chaussures Vaporfly utilisées par Eliud Kipchoge pour courir le premier marathon de moins de 2 heures et par son compatriote Brigid Kosgei pour battre le record du monde du marathon féminin contenaient toutes deux des plaques de carbone triple à l'intérieur d'une mousse épaisse et ultra-compressée, selon Nike pour aider à améliorer l'économie de course jusqu'à quatre pour cent.

Les nouvelles règles stipulent également que, à partir du 30 avril, toute chaussure utilisée en compétition doit avoir été généralement mise à la disposition du public pendant quatre mois – mise à la disposition de Nike et d'autres de prototypes par ses athlètes dans les grandes courses.

Il y aura également de nouvelles règles régissant la construction des crampons de piste.

L’examen de WA a conclu que la nouvelle technologie «peut offrir un avantage en termes de performances et pourrait faire craindre qu’elle ne menace l’intégrité du sport».

WA va maintenant établir un groupe de travail d'experts pour guider les futures recherches sur la technologie des chaussures et pour évaluer les nouvelles chaussures qui émergent sur le marché.

Nike n'a pas immédiatement répondu à la demande de Reuters de commenter la décision.

Reportage de Mitch Phillips, édité par Hugh Lawson et Toby Davis

Nos normes:Les principes du Thomson Reuters Trust.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *