Skip to content

ELDORET, Kenya (Reuters) – La Kenyane Beatrice Chepkoech, détentrice du record du monde de 3000 mètres steeple féminin, prévoit d'ajouter un autre titre majeur à sa première victoire aux championnats du monde en septembre – une médaille d'or olympique.

Athlétisme: Chepkoech du Kenya vise la voie rapide vers l'or olympique

PHOTO DE FICHIER: Athlétisme – Championnats du monde d'athlétisme – Doha 2019 – Finale du 3000 mètres steeple féminin – Stade international Khalifa, Doha, Qatar – 1er octobre 2019. La médaillée d'or du Kenya Beatrice Chepkoech, médaillée d'or sur le podium. / Photo prise le 26 novembre 2018 / REUTERS / Ibraheem Al Omari

La victoire à Doha lui a donné une confiance supplémentaire avant les Jeux olympiques de Tokyo l'an prochain, a déclaré Chepkoech à Reuters en marge d'une conférence d'Athlétisme Kenya dans la ville d'Eldoret, dans le nord-ouest du pays.

«Cela me motive beaucoup pour les Jeux olympiques de l'an prochain», a-t-elle déclaré. «C'était aussi ma première victoire aux Championnats du monde et je me dirige également vers les Jeux olympiques et je veux la gagner.»

Chepkoech, 28 ans, a déclaré qu'elle prévoyait de participer à des courses en salle de 1 500 mètres l'année prochaine dans le but de renforcer sa vitesse et son endurance à Tokyo.

«Quand je commencerai avec 1 500 (mètres), je gagnerai beaucoup de vitesse et puis quand je passerai à l'extérieur, je ferai 3 000 (mètres) à plat et cela me poussera également à obtenir cette endurance de vitesse (pour le steeple) ," elle a dit.

"Parce que je ne vais pas faire beaucoup de Diamond League, donc je pense que je vais avoir beaucoup d'énergie."

"S'il y a une piste plus rapide, je ferai de mon mieux pour abaisser mon record du monde", a ajouté Chepkoech.

Le steeple est l'un des événements qui ont été supprimés du programme de base de la Diamond League l'année prochaine dans le but de créer des réunions plus rapides et plus excitantes.

"Ce n'est pas bon", a déclaré Chepkoech. "Nous devons nous concentrer sur les Jeux Olympiques car il n'y a plus de finale dans la Diamond League, donc mon objectif est vers les Jeux Olympiques."

Plusieurs athlètes kenyans de haut niveau ont été interdits ces dernières années pour avoir échoué aux tests de dépistage de drogues, nuisant à la réputation du pays d'Afrique de l'Est, mais Chepkoech n'est pas concerné.

"Cela ne me dérange pas parce que je n'utilise pas ces choses", a-t-elle déclaré. "Ce que je vais dire aux jeunes athlètes, c'est simplement m'entraîner, oublier d'utiliser des substances … tout est possible."

Bien qu'elle se concentre pleinement sur les Jeux olympiques, Chepkoech envisage également de passer aux courses sur route plus tard dans sa carrière.

"Je vais commencer l'année prochaine, fin de l'année prochaine, j'essaierai peut-être de faire 10K ou 15K pour les courses sur route", a-t-elle déclaré.

Reportage par Omar Mohammed et Isaack Omulo, édité par Ed Osmond

Nos standards:Les principes de Thomson Reuters Trust.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *