Skip to content

UNEAprès 18 ans de fuite, un fugitif qui a commis un crime d'honneur a reconnu l'assassinat d'un ouvrier d'usine qui avait fait une passe chez sa sœur.

Tabraz Mohammed, 39 ans, avait appris que Soheil Mumtaz, âgé de 24 ans, avançait vers sa sœur, à la biscuiterie où ils travaillaient tous les deux.

Il pensait que «l’honneur» de sa famille avait été endommagé et avait mis au point un plan pour attirer le jeune homme de 24 ans à une réunion.

Mohammed, alors âgé de 21 ans, a frappé à plusieurs reprises M. Mumtaz à la tête avec un marteau devant son domicile, sur Kenilworth Road, à Luton, le 4 avril 2001.

Il a été laissé dans un état critique, mais est décédé cinq jours plus tard, le 9 avril.

Son assassin a ensuite fui le pays pour le New Jersey, aux États-Unis, où il a vécu en secret pendant près de deux décennies.

Mais en août dernier, Mohammed a été extradé des États-Unis.

L'unité des crimes majeurs du Bedfordshire, du Cambridgeshire et du Hertfordshire a collaboré avec les autorités américaines pour mener à bien le processus d'extradition.

Le 7 août, il comparut devant le tribunal de première instance de Luton pour meurtre.

Au cours d'une brève audience au Old Bailey vendredi, Mohammed a plaidé coupable de meurtre et a appris qu'il serait condamné le mardi 3 décembre.

Mohammed, dont la dernière adresse était celle de la prison d'État de Southwood, dans le New Jersey, parut ébouriffé sur le banc des accusés.

Source

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *