Skip to content

(Reuters) – Apple Inc (AAPL.O) Les ventes d’iPhone ont chuté à moins de la moitié des revenus trimestriels pour la première fois en sept ans, mais le chef de la direction, Tim Cook, a expliqué mardi que le changement se détournait avec succès d’un produit et de résultats prévus supérieurs aux objectifs de Wall Street.

Apple prévoit un chiffre d'affaires élevé alors même que les iPhones chutent à moins de la moitié des ventes

PHOTO DE FICHIER: le logo Apple est affiché sur la scène avant un événement de dévoilement de produit au siège d’Apple à Cupertino, en Californie, le 4 octobre 2011. REUTERS / Robert Galbraith / File Photo

M. Cook a déclaré à Reuters que "l'amélioration marquée dans la Chine élargie" avait entraîné des résultats financiers du troisième trimestre supérieurs aux attentes, malgré les tensions commerciales, et les actions ont progressé de 4,25% après plusieurs heures.

"Nous avons en fait grandi en Chine continentale", a déclaré Cook à Reuters. «Le chiffre d’affaires hors iPhone a augmenté de 17%. Nous avons grandi dans toutes les catégories en dehors de l'iPhone. "

Les ventes d’iPhone ont chuté de 12% à 25,99 milliards de dollars, après une baisse de 17% au trimestre précédent.

Graphique: fondu iPhone – tmsnrt.rs/2yAEoCh

Les ventes mondiales de téléphones mobiles de Moribund ont amené Apple à concentrer sa croissance sur la musique, les applications, les jeux, la vidéo et une carte de crédit à venir. M. Cook a déclaré que la société avait réussi à augmenter le nombre d'utilisateurs d'appareils afin d'accroître le marché des services et des accessoires.

Les revenus des services au troisième trimestre fiscal ont augmenté de 12,6% pour atteindre 11,46 milliards de dollars, un nouveau record. Selon les données IBES de Refinitiv, il a manqué à 11,73 milliards de dollars, mais M. Cook a confié à Reuters qu'après avoir déduit un paiement ponctuel résultant de poursuites judiciaires et d'effets de change sur les taux de change, le taux de croissance du secteur des services aurait été de 18%.

Les ventes en Chine ont chuté de 4% à 9,16 milliards de dollars, en amélioration par rapport à une baisse de 22% au deuxième trimestre fiscal.

Apple a annoncé des revenus compris entre 61 et 64 milliards de dollars pour le quatrième trimestre de l'exercice en cours, contre 61,02 milliards de dollars selon les analystes.

Pour le troisième trimestre clos le mois de juin, Apple a enregistré une hausse de 1% de son chiffre d'affaires, à 53,8 milliards de dollars, et une baisse de 7% de son bénéfice par action, à 2,18 dollars, contre des prévisions de 53,39 milliards et de 2,10 dollars par action, selon les données de Refinitiv.

Hal Eddins, économiste en chef pour Capital Investment Counsel, actionnaire d’Apple, a déclaré avoir été agréablement surpris de voir les ventes en baisse d’iPhone ralentir par rapport au trimestre précédent.

"Vous n'entendez vraiment pas que les gens parlent de leur téléphone comme ils le faisaient il y a plusieurs années", a déclaré Eddins. Mais, "la clé est que lorsque les gens veulent faire des folies sur un téléphone, ils le font avec un produit Apple."

Apple n'a pas indiqué le nombre d'appareils Apple actifs, mais en janvier, il était de 1,4 milliard, dont 900 millions d'iPhones. Les investisseurs ont utilisé le numéro, appelé base installée, comme proxy du nombre d’abonnés qu’il peut gagner pour son activité de services. M. Cook a déclaré lors d'une conférence téléphonique aux investisseurs qu'Apple avait 420 millions d'abonnés à ses propres services et applications tierces. La société s'est fixé l'objectif de 500 millions d'euros d'ici 2020.

Trip Miller, associé directeur chez Gullane Capital Partners, actionnaire d’Apple, a déclaré qu’il souhaitait voir la croissance des services revenir à 20% et qu’Apple devait utiliser ses milliards en espèces pour acheter des médias afin d’alimenter son prochain service de télévision.

"Vous devez avoir une base installée plus importante et des services à partir desquels les gens obtiennent de la valeur", a déclaré Miller.

LA TENSION COMMERCIALE RESTE TOUJOURS GRANDE

Apple a annoncé les résultats de ses négociations avec les négociateurs américains et chinois. Le président des États-Unis, Donald Trump, a suspendu les nouveaux droits de douane sur une dernière importation de 300 milliards de dollars en provenance de Chine, ce qui inclurait les iPhones.

Les tensions commerciales ont ralenti la croissance économique en Chine, un marché majeur pour Apple, qui a effectivement réduit les prix des iPhone en Chine plus tôt cette année, après que les taux de change aient rendu ses téléphones trop chers pour de nombreux consommateurs chinois.

Selon le cabinet d’études de marché Canalys, la part de marché d’Apple en Chine est passée de 6,4% à 5,8%, en partie parce que son rival en matière de smartphones, Huawei Technologies Co Ltd, a gagné des parts de marché et est devenu le premier vendeur de téléphones dans le pays.

Apple a toutefois enregistré une perte de parts de marché inférieure à celle de concurrents tels que Xiaomi Corp (1810.HK), Oppo et Vivo, selon les données de Canalys. M. Cook a déclaré que les ajustements du prix de l'iPhone, ainsi que la décision du gouvernement chinois de réduire les taxes sur les communications téléphoniques, ont contribué à empêcher les ventes de l'iPhone en Chine de s'éroder davantage.

"Nos programmes de reprise et de financement se portent extrêmement bien en Chine", a déclaré Cook à Reuters. "En raison de la croissance de la base installée en Chine, notre secteur des services se porte très bien, avec une croissance à deux chiffres."

Apple prévoit un chiffre d'affaires élevé alors même que les iPhones chutent à moins de la moitié des ventes
Diaporama (2 Images)

Les actions d’Apple ont progressé de plus de 20% depuis le début du mois de juin, lorsque les actions ont chuté lorsque le ministère de la Justice des États-Unis aurait compétence sur la société.

Selon Apple, le chiffre d’affaires de son segment «Vêtements, maison et accessoires» contenant des appareils tels que Apple Watch et AirPods s’élève à 5,53 milliards de dollars, contre 4,81 milliards de dollars selon les analystes.

Apple a déclaré avoir restitué plus de 21 milliards de dollars aux actionnaires au cours du troisième trimestre fiscal, y compris des rachats d’actions de 17 milliards de dollars. Il a déclaré un dividende de 77 cents par action.

Reportage de Stephen Nellis à San Francisco; Édité par Peter Henderson et Lisa Shumaker

Nos standards:Les principes de Thomson Reuters Trust.

Source

Heliabrine Monaco

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *