Skip to content

SHANGHAI (Reuters) – Apple a plus que doublé son don aux efforts de la Chine pour lutter contre le COVID-19 à plus de 50 millions de yuans (7 millions de dollars), a déclaré mercredi le PDG Tim Cook sur Weibo, des semaines après que le fabricant d'iPhone a annoncé qu'il avait ouvert tous ses 42 magasins dans l'un de ses plus grands marchés.

Apple double les dons de la Chine pour les efforts de récupération du COVID-19

PHOTO DE FICHIER: Le logo Apple Inc. est vu accroché à l'entrée de l'Apple Store sur la 5e Avenue à Manhattan, New York, États-Unis, le 16 octobre 2019. REUTERS / Mike Segar

Cook a déclaré dans un message sur Twitter la semaine dernière qu'Apple avait fait don de 10 millions de masques pour des professionnels de la santé aux États-Unis et en Europe, qu'elle avait obtenus via ses réseaux d'approvisionnement.

Des fournitures et des dons ont été fournis par de riches dirigeants et entreprises du monde entier pour lutter contre le coronavirus, qui a tué plus de 42 000 personnes dans le monde.

Le milliardaire chinois et Alibaba (BABA.N), le co-fondateur Jack Ma a promis des dons de fournitures médicales similaires, y compris des masques et des kits de test, tout comme d'autres géants chinois de la technologie tels que Baidu (BIDU.O), Tencent (0700.HK), Huawei et ByteDance, selon les médias chinois.

Apple a déjà fait don de 20 millions de yuans du montant promis par le biais de la Fondation chinoise pour la réduction de la pauvreté, basée à Pékin, pour soutenir six hôpitaux du Hubei, y compris l'hôpital de fortune Leishenshan de Wuhan, a déclaré Cook.

Apple contribuera le reste de l'argent pour soutenir les efforts de rétablissement de la santé publique à plus long terme, a-t-il déclaré.

"La Chine a fait preuve d'un esprit et d'une résilience incroyables pendant l'épidémie de COVID-19 et nous sommes reconnaissants à nos équipes, partenaires et clients pour leur soutien en ces temps difficiles", a déclaré Cook dans un message sur Weibo, l'équivalent chinois de Twitter.

COVID-19 est le nom de la maladie respiratoire causée par le coronavirus.

Apple a averti le mois dernier qu'il était peu probable qu'elle atteigne ses objectifs de vente pour le trimestre de mars, car la montée en puissance des usines chinoises qui produisent des iPhones était plus lente que prévu après des semaines de fermetures.

Le virus pseudo-grippal est originaire de Chine l'année dernière et s'est depuis propagé dans 205 pays et territoires. À l'échelle mondiale, il a infecté plus de 850 000 personnes, selon un décompte de Reuters.

Reportage de Josh Horwitz à Shanghai; Écriture de Sayantani Ghosh à Singapour; Montage par Himani Sarkar

Nos normes:Les principes du Thomson Reuters Trust.