Antony de Man United tourne sur le ballon et met Internet en vrille

Manchester United s’est qualifié avec succès pour la phase à élimination directe de la Ligue Europa avec une confortable victoire 3-0 sur le shérif Tiraspol, même si le match ne s’est pas déroulé sans dispute.

Le but de Cristiano Ronaldo à son retour dans l’équipe a fait la une des journaux, mais un incident en première mi-temps a vu l’ailier Antony attirer les critiques pour avoir soi-disant fait du showboating par exécutant son tour “spin” de marque.

Alors que le match était toujours sans but, le Brésilien a récupéré le ballon dans des hectares d’espace, a tourné deux fois à 360 degrés, puis a égaré une passe qui est sortie directement pour un coup de pied de but.

– Diffusez sur ESPN +: LaLiga, Bundesliga, MLS, plus (États-Unis)

Comme on pouvait s’y attendre, la double rotation a provoqué une sorte de chahut, alors que les fans sur les réseaux sociaux et les experts des studios se demandaient si un joueur s’exprimant sur le terrain avant de céder la possession était une bonne ou une mauvaise chose.

Il a même été souligné que la rotation d’Antony n’est pas loin d’être la “compétence” la plus inutile à avoir été déployée par un ailier qui a joué pour United, en grande partie grâce aux efforts d’un certain Andrei Kanchelskis.

Lors de la distribution de ses notes de joueur pour le jeu, le propre Rob Dawson d’ESPN a attribué à Antony un score décevant de 4/10 après avoir échoué à avoir beaucoup d’impact contre Sheriff au-delà de sa friperie virale.

Antony a régulièrement exécuté le spin et a même été obligé de le démontrer à son arrivée à United cet été avec le club publier un clip admiratif sur leurs réseaux sociaux officiels.

Plusieurs experts éminents ont exprimé des opinions bien arrêtées après avoir été témoins de la mascarade contre le shérif, avec l’ancien milieu de terrain de United Paul Scholes rapide dénigrer Antoine pour son jeu de jambes fantaisiste en qualifiant l’astuce de “ridicule”. L’ancien ancien de United, Robbie Savage, a également qualifié le carrousel à 720 degrés d ‘”embarrassant” tout en commentant le match.

Cependant, il a également été souligné que l’évaluation de Scholes aurait pu être quelque peu assombrie par de mauvais souvenirs du milieu de terrain sud-africain Scara Ngobese. faire le même tour directement devant lui lors du match amical de pré-saison de United contre les Kaizer Chiefs en 2008.

Antony a été remplacé à la mi-temps contre Sheriff, bien que l’entraîneur-chef de United, Erik ten Hag, ait insisté plus tard sur le fait que le changement était pré-planifié et davantage en fonction du manque général d’impact du Brésilien lors de la nuit à Old Trafford.

“Je n’ai pas de problème avec ça [the spin] tant qu’il est fonctionnel”, a déclaré le Néerlandais après le match. “Aussi, je lui demande plus – plus de courses derrière, plus souvent dans la surface, plus de suiveurs et plus de dribbles de tempo, en particulier, et plus de jeu dans la poche.

Ten Haag a expliqué qu’Antony avait été remplacé en raison d’un manque d’intensité, mais a également promis de “corriger” le flamboyant de 22 ans concernant le bon moment et le bon endroit pour se plonger dans son sac de trucs.

“Nous exigeons plus de domination dans ce jeu et quand il y a un truc comme ça, c’est bien. Tant que c’est fonctionnel, si vous ne perdez pas le ballon et que vous attirez des joueurs, alors ça va. Mais si c’est un truc à cause d’une ruse, alors je le corrigerai.”


Bien sûr, la réaction à la rotation d’Antony a suscité le débat séculaire quant à savoir où se situe la frontière entre le flair authentique et la démonstration inutile en matière de football offensif. De nombreux joueurs créatifs – dont beaucoup sont brésiliens – ont créé un tour au fil des ans.

En effet, il ne faut pas chercher plus loin que Neymar qui a adopté le sombrero (un coup astucieux sur le ballon et au-dessus de la tête d’un adversaire) à un âge précoce et l’a rapidement fait sien.

La star du Paris Saint-Germain est également friande d’un “film arc-en-ciel” emprisonnant le ballon entre ses deux talons et les utilisant pour faire passer le ballon au-dessus de son marqueur.

Utilisé par Ronaldo et Ronaldinho entre autres, le élastique” ou ” flip-flap “ a été un incontournable du côté brésilien pendant de nombreuses années.

La star de Liverpool, Roberto Firmino, s’est taillé une belle petite niche en tant que principal représentant de l’impudent “passe sans regard.”

Célèbre pour sa dextérité sur le ballon, Andres Iniesta a perfectionné le croquette – un déplacement rapide du ballon entre ses pieds qui a permis à l’ancien milieu de terrain de Barcelone de se faufiler entre les défenseurs.

Peut-être que le plus infâme de tous les tours de signature était le « phoque dribble » joué par l’attaquant brésilien Kerlon. Le ballon a été lancé et jonglé sur le front, généralement jusqu’à ce qu’un défenseur en colère mette un terme trop agressif à la procédure.