Antonio Guterres expose sa vision pour un deuxième mandat en tant que chef de l’ONU

Dans sa présentation d’ouverture, Guterres a brossé un tableau sombre d’un monde où «de plus en plus de gens vivent dans leur propre chambre d’écho … (et) sont attirés par la désinformation, le populisme, l’extrémisme, la xénophobie et le racisme». Il l’a appelé «une sorte d’ère post-illumination qui a nourri des systèmes de croyance irrationnels, voire nihilistes, répandant la peur, niant la science et la vérité». Et il a réitéré son avertissement concernant «la nouvelle fracture géostratégique et les relations de pouvoir dysfonctionnelles, qui rendent la coopération internationale infiniment plus difficile à un moment où nous en avons le plus besoin».

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments