Anglais FA demande une législation pour forcer les entreprises de médias sociaux à agir contre les abus en ligne

Les clubs de football anglais, ainsi que bien d’autres, ont observé un boycott des réseaux sociaux. (Crédit photo: English FA Twitter)

English FA a demandé au gouvernement une législation, qui oblige les entreprises de médias sociaux à agir sur les cas d’abus en ligne après un boycott de quatre jours.

  • AFP Londres
  • Dernière mise à jour:04 mai 2021 à 16h08 IST
  • SUIVEZ-NOUS SUR:

La Fédération anglaise de football a appelé le gouvernement à introduire une législation pour obliger les entreprises de médias sociaux à faire plus pour éradiquer les abus en ligne après un boycott de quatre jours pour mettre en évidence le problème. Un certain nombre d’acteurs dont Manchester United l’attaquant Marcus Rashford et l’arrière latéral de Chelsea Reece James ont été victimes d’abus racistes ces derniers mois. Les clubs, les joueurs et les organes directeurs ont observé une panne de courant de 14 h 00 GMT vendredi à 22 h 59 GMT lundi, également soutenue par d’autres sports, entreprises et médias. Un communiqué de la FA, également publié par le capitaine anglais Harry Kane, a déclaré que le boycott des réseaux sociaux visait à «démontrer notre colère collective. Mais cela n’éradiquera pas les abus à lui seul.

«Nous continuerons de mettre au défi les entreprises de médias sociaux d’apporter des changements à leurs plates-formes, d’exhorter le gouvernement à introduire rapidement une législation forte et de demander aux individus d’appeler et de signaler les abus en ligne lorsqu’ils le voient.

La Premier League et la Ligue anglaise de football ont appelé les entreprises de médias sociaux à prendre des mesures définitives pour mettre fin à toutes les formes d’abus.

« Le football anglais, les organisations sportives et les gens du monde entier se sont unis ce week-end pour boycotter les réseaux sociaux, incitant les plateformes à faire plus pour arrêter les abus discriminatoires en ligne », ont-ils déclaré dans un communiqué.

«Nous appelons maintenant Facebook, Instagram et Twitter à utiliser leur pouvoir pour opérer des changements et veiller à ce qu’il y ait des sanctions réelles pour la haine en ligne.

« Nous invitons ces sociétés de médias sociaux à répondre à nos demandes d’action. »

Manchester United a tweeté: «Le boycott est terminé. Notre travail pour contester et éliminer toutes les formes de discrimination ne l’est pas. « 

Lisez toutes les dernières nouvelles, les dernières nouvelles et les nouvelles sur le coronavirus ici

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments