Skip to content

UNENgela Merkel a mis en garde contre une nouvelle vague de haine et d'antisémitisme en Allemagne et en Europe alors qu'elle se rendait à Auschwitz pour honorer les victimes de l'Holocauste vendredi.

S'exprimant au camp de concentration où 1,1 million de personnes ont été assassinées par les nazis, la grande majorité d'entre eux étant juifs, Mme Merkel a promis que l'Allemagne n'oublierait jamais sa responsabilité historique pour l'Holocauste.

«Se souvenir des crimes, nommer les auteurs et rendre aux victimes une commémoration digne, c'est une responsabilité qui ne prend pas fin», a-t-elle déclaré.

«Ce n'est pas négociable; et il est inséparable de notre pays. La conscience de cette responsabilité fait partie intégrante de notre identité nationale. »

Mme Merkel a profité de sa première visite officielle à Auschwitz, située dans la Pologne moderne, pour envoyer un avertissement clair sur la montée de l'antisémitisme.

«De nos jours, il est nécessaire de le dire clairement. Parce que nous vivons un racisme inquiétant, une intolérance croissante, une vague de crimes de haine », a-t-elle déclaré. «Nous accordons une attention particulière à l'antisémitisme, qui menace la vie juive en Allemagne, en Europe et au-delà.»

Mme Merkel n'est que la troisième chancelière allemande d'après-guerre à visiter Auschwitz, et a suivi les pas de Helmut Schmidt et de son mentor, Helmut Kohl.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *