Skip to content

Un vol Boeing 737 MAX 8 d’American Airlines au départ de Los Angeles atterrit à l’aéroport national Reagan peu de temps après l’annonce par la FAA que les avions étaient immobilisés par les États-Unis à Washington, le 13 mars 2019.

Joshua Roberts | Reuters

American Airlines prévoit de commencer à former ses pilotes sur le Boeing 737 Max toujours au sol en novembre, selon une note de service envoyée lundi.

Les jets ont été immobilisés dans le monde entier en mars 2019 après que deux accidents ont tué 346 personnes, provoquant des modifications logicielles et autres sur l’avion. La Federal Aviation Administration passe par certaines des dernières étapes qui permettraient aux avions de voler à nouveau, mais n’a pas fourni de calendrier précis. Le mois dernier, la FAA a publié les changements de sécurité nécessaires pour la remise en service des avions. Les commentaires du public sur ces changements sont attendus lundi.

Un porte-parole d’American Airlines a déclaré que la compagnie n’avait pas fait de « plans définitifs » sur le Max et que la date de formation des pilotes pouvait être ajustée en fonction des travaux des régulateurs.

« Avec la remise en service prévue de nos avions B737 MAX dans un proche avenir, nous commencerons à organiser une formation spéciale B737 MAX pour nos pilotes B737 », a déclaré Ameya Kingaonkar, directrice de la planification et de la planification de la formation au vol, dans une note pilote, qui était vu par CNBC.

Kingaonkar a déclaré que la société prévoyait de former tous ses 737 pilotes sur le Max d’ici la fin du mois de janvier.

Southwest et United ont déclaré qu’ils n’avaient aucune mise à jour sur la formation potentielle des pilotes du 737 Max.

« Nous attendons les conseils de la FAA concernant le Max, et ces conseils guideront nos futurs calendriers », a déclaré un porte-parole de Southwest.

Le 737 Max, tout en étant économe en carburant, reviendrait à voyager en avion à une fraction seulement des niveaux de l’année dernière en raison de la pandémie de coronavirus. La semaine dernière, la Transportation Security Administration a contrôlé 4,9 millions de personnes dans les aéroports américains, en baisse d’environ 5% par rapport à la semaine précédente et de près de 70% de moins qu’il y a un an.

Les actions des compagnies aériennes ont fortement baissé lundi en raison des inquiétudes concernant d’éventuelles restrictions supplémentaires de Covid-19 en Europe au milieu de nouvelles épidémies de virus.

Les actions d’American Airlines ont clôturé lundi en baisse de 7,4%, tandis que Delta a perdu 9,2% et United a chuté de 8,6%, le S&P 500 a terminé la journée de 1,2%.