Alyssa Milano et Anne Hathaway parmi les stars hollywoodiennes appelant les dirigeants mondiaux à mettre fin à la pandémie de COVID-19 « maintenant »

Alyssa Milano, Anne Hathaway et de plus en plus de stars hollywoodiennes appellent les dirigeants mondiaux à mettre fin à la pandémie de coronavirus « maintenant ».

« Aucun de nous n’est en sécurité tant que nous ne le sommes pas tous » une lettre ouverte posté aux états de l’organisation CARE (Coopérative d’Assistance et de Secours Partout). « Nous appelons les dirigeants réunis lors de la session de l’Assemblée générale des Nations Unies à agir avec audace ensemble pour mettre fin au COVID-19 partout. »

La lettre – signée par un grand nombre de personnalités de premier plan, dont Debra Messing, Eva Longoria, Malin Akerman, Debbie Allen, Jordana Brewster, Connie Britton, Ciara et d’autres – qualifie le coronavirus de « pandémie d’apathie d’origine humaine ».

ALYSSA MILANO ENVISAGEANT UNE COURSE POUR UN CONGRÈS EN 2024 : « JE REGARDE LE 4ÈME DISTRICT DE CALIFORNIE »

Alyssa Milano, Anne Hathaway et d’autres stars d’Hollywood appellent les dirigeants mondiaux à mettre fin à la pandémie de coronavirus « maintenant » dans une lettre aux Nations Unies.
(Getty)

La lettre indique également que « seulement 2% des personnes dans les pays à faible revenu ont reçu une seule dose » de vaccins disponibles, « laissant les plus vulnérables au monde face au COVID sans protection ».

ALYSSA MILANO DISCUTE DES SYMPTMES LONGUE DURÉE DU CORONAVIRUS DANS LE PSA À PROPOS DES VACCINATIONS

« Cette situation permet également à de nouvelles variantes, comme Delta, d’émerger et de ravager la vie de millions de personnes », ajoute le mémorandum.

Citant la récente augmentation du nombre de cas, les signataires souhaitent que « les dirigeants mondiaux mettent à disposition 7 milliards de doses de vaccins avant la fin de 2021 et 7 milliards de doses supplémentaires d’ici la mi-2022 pour vacciner pleinement 70% du monde d’ici l’été prochain ».

ANNE HATHAWAY NE VEUT PLUS ÊTRE APPELÉE PAR SON PRÉNOM : « APPELLE-MOI N’IMPORTE QUOI MAIS ANNE »

La lettre demande également aux dirigeants « d’investir dans les systèmes de livraison du dernier kilomètre, l’éducation du public et les travailleurs de la santé de première ligne pour obtenir des vaccins des tarmacs dans les armes ».

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments