Alyssa Milano arrêtée lors d’une manifestation pour le droit de vote devant la Maison Blanche

Alyssa Milano a été arrêté mardi alors qu’il manifestait devant la Maison Blanche. L’homme de 48 ans était défendre les droits de vote.

Vidéos montré Milan debout à l’extérieur de la maison Blanche.

« Je viens d’être arrêté pour avoir demandé à l’administration Biden et au Sénat d’utiliser leur mandat pour protéger les droits de vote », Milano confirmé sur son compte Twitter personnel.

Elle a poursuivi: « Soyez avec moi et @peoplefor et dites au Sénat et à la Maison Blanche que les droits de vote ne devraient pas dépendre de l’endroit où vous vivez. #DontMuteOurVote. »

La manifestation à laquelle Milano a participé était organisée par People for the American Way.

Alyssa Milano a été arrêtée mardi alors qu’elle manifestait devant la Maison Blanche.
(Photo de Paul Morigi/Getty Images)

Outre l’actrice et militante libérale, 23 autres manifestants ont été interpellés lors de l’événement, selon l’organisation.

ALYSSA MILANO CLAQUE LES « ABUS » À LA COUR SUPRÊME : « LE MOMENT LE PLUS DANGEREUX POUR ÊTRE UNE FEMME EN AMÉRIQUE »

Milano, membre du conseil d'administration d'American Way, assiste au rassemblement

Milano, membre du conseil d’administration d’American Way, assiste au rassemblement « No More Excuses: Voting Rights Now » qui s’est tenu devant la Maison Blanche le 19 octobre 2021 à Washington, DC.
(Paul Morigi/Getty Images)

Un officier de la police du parc américain a averti les manifestants qu’ils pourraient être arrêtés en raison des lois interdisant l’entassement ou l’obstruction des rues ou des trottoirs, selon la date limite.

Le groupe plaidait pour le droit de vote avant le vote du Sénat pour faire avancer la loi sur la liberté de vote. La législation vise à réformer l’inscription des électeurs et ferait du jour des élections un jour férié national.

Les républicains du Sénat avaient bloqué un projet de loi similaire en juin.

CLIQUEZ ICI POUR VOUS INSCRIRE À LA NEWSLETTER DE DIVERTISSEMENT

Le président de l'organisation, Ben Jealous, a également posté un message sur Twitter suite à sa propre arrestation.

Le président de l’organisation, Ben Jealous, a également posté un message sur Twitter suite à sa propre arrestation.
(Paul Morigi/Getty Images)

Le président de l’organisation, Ben Jealous, a également posté un message sur Twitter suite à sa propre arrestation.

« Nous sommes revenus à la Maison Blanche pour délivrer un message clair au président Biden : nous avons besoin d’actions qui correspondent à l’urgence de ses paroles sur les droits de vote – et le temps presse », a-t-il ajouté. il a écrit.

CLIQUEZ ICI POUR OBTENIR L’APPLICATION FOX NEWS

« La loi sur la liberté de vote doit être adoptée maintenant si nous voulons protéger les droits de vote lors des prochaines élections pour nous tous : pour les électeurs noirs et les électeurs bruns, pour les femmes, pour les jeunes électeurs et les électeurs plus âgés, les électeurs handicapés et les travailleurs de tous horizons. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *