Alina Kabaeva : la petite amie de Poutine sur la liste des sanctions du Canada

OTTAWA –

Le Canada a imposé des sanctions à Alina Kabaeva, qui serait la petite amie du président russe Vladimir Poutine.

L’ancien gymnaste olympique est l’un des 22 proches collaborateurs du régime russe ajoutés à la liste des sanctions suite à l’invasion en cours de l’Ukraine par le pays.

Le Royaume-Uni a sanctionné Kabaeva au début du mois et son nom aurait également figuré sur un projet de liste de personnes pouvant être sanctionnées par l’Union européenne.

À l’époque, la ministre des Affaires étrangères, Mélanie Joly, n’excluait pas de faire un geste similaire, affirmant que le Canada voulait être au coude à coude avec ses alliés lorsqu’il s’agit d’imposer des sanctions aux personnes liées à Poutine.

La dernière série de sanctions, qui incluent également quatre institutions financières, est entrée en vigueur vendredi dernier.

Le Canada a sanctionné plus de 1 500 personnes et entités depuis que la Russie a annexé la Crimée en 2014.


Ce rapport de La Presse canadienne a été publié pour la première fois le 31 mai 2022.