Skip to content

HONG KONG (Reuters) – Le géant chinois du e-commerce, Alibaba Group, a lancé mercredi la vente des actions de sa société cotée à Hong Kong. Il a bravé les troubles survenus dans le centre financier mondial pour tenter de collecter jusqu'à 13,4 milliards de dollars afin de financer ses projets d'expansion.

Les livres destinés aux investisseurs institutionnels cherchant à acheter les actions ont été ouverts mercredi lors de la séance de négociation à New York.

Un projet de prospectus de 661 pages sur ce qui devrait être la plus grande cotation secondaire transfrontalière au monde montre que Alibaba prévoit d’utiliser cet argent pour investir dans la plate-forme de distribution en ligne et de services locaux Ele.me, ainsi que dans le groupe de voyages en ligne Fliggy.

Il va également consacrer plus d’argent au développement de Youku, qui, selon Alibaba, est l’une des principales plates-formes de vidéo en ligne en Chine.

Cette vente d'actions, qui devrait être la plus importante de Hong Kong depuis plus de neuf ans, est un coup de pouce pour la ville, qui vit sa première récession depuis dix ans, après plus de cinq mois de manifestations de rue et d'inquiétudes face à la guerre commerciale américano-chinoise. pris leur péage.

Alibaba et ses conseillers surveillent l'avancement des manifestations, ce qui est considéré comme un risque pour la poursuite de la transaction, selon des sources directement au courant.

La constitution de la réserve institutionnelle pour la liste s’étalera sur une semaine et le prix du titre devrait être vers le 20 novembre ou autour de cette date, ont déclaré deux sources ayant une connaissance directe du processus.

Un prix maximum pour la composante vente au détail de la transaction sera annoncé la semaine prochaine, a déclaré l'un des responsables.

Les personnes n'ont pas pu être nommées car les informations n'ont pas encore été rendues publiques. Les actions d’Alibaba devraient commencer à se négocier à partir de la semaine du 25 novembre.

La société a également l’intention d’augmenter ses investissements dans le cloud computing et l’apprentissage automatique, indique le prospectus.

La société basée à Hangzhou a déclaré qu'Alibaba Cloud était actuellement la troisième plus grande entreprise mondiale d'infrastructure en tant que service, selon les revenus américains en 2018, selon une étude réalisée par Gartner.

Le prospectus montre qu’Alibaba compte 960 millions d’utilisateurs de l’économie numérique en Chine, y compris les clients de son partenariat avec Ant Financial.

La société a déclaré que son chiffre d'affaires s'élevait à 410,8 milliards de renminbi pour l'exercice clos le 30 juin 2019 et que l'actif total de son bilan s'élevait à 1,01 billion de renminbi.

REMISE

Alibaba avait prévu de vendre les actions plus tôt cette année, mais en août, l'accord a été reporté, les manifestations anti-gouvernementales qui secouant Hong Kong depuis juin devenant de plus en plus violentes.

Toutefois, une source proche de la transaction a déclaré qu'Alibaba était confiant de pouvoir surmonter le sentiment négatif sur les marchés financiers de Hong Kong causé par les manifestations.

L'opération devait initialement générer 15 milliards de dollars, mais 500 millions d'actions primaires seront désormais vendues. En incluant une option type de «greenshoe», ou de surallocation, pour vendre des actions supplémentaires, la vente pourrait rapporter 13,4 milliards de dollars.

Une vente de cette taille diluerait de 2,8% les actionnaires existants de l’inscription de la société à New York et permettrait aux investisseurs d’échanger des actions entre les deux bourses.

Les actions de Hong Kong devraient être offertes avec un rabais pouvant atteindre 5% de l’équivalent américain.

Selon les données de Dealogic, la vente d’actions d’Alibaba s’élèverait à la plus grande vente d’actions consécutives au monde, visant une toute nouvelle bourse.

Alibaba lance un investissement de 13,4 milliards de dollars à Hong Kong pour financer son expansion
FILE PHOTO: Un logo du groupe Alibaba est présenté à la World Internet Conference (WIC) à Wuzhen, province du Zhejiang, en Chine, le 20 octobre 2019. REUTERS / Aly Song / File Photo

Alibaba détient le record du monde de l’introduction en bourse (IPO) avec une émission de 25 milliards de dollars à New York en 2014, mais pourrait bientôt perdre la couronne au profit de l’Aramco saoudien.

Le producteur de pétrole devrait lever entre 20 et 40 milliards de dollars lors d’une introduction en bourse qui devrait se concrétiser dans les prochaines semaines.

Reportage de Scott Murdoch; Écrit par Jennifer Hughes; Édité par Kim Coghill et Mark Potter

Nos standards:Les principes de Thomson Reuters Trust.

Heliabrine Monaco

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *