Alaska Airlines donnera aux employés vaccinés 200 $, s’arrête avant le mandat de l’entreprise

L’Airbus A320-214 d’Alaska Airlines arrive à l’aéroport international de Los Angeles le 15 septembre 2020 à Los Angeles, en Californie.

AaronP/Bauer-Griffin | Images du GC | Getty Images

Alaska Airlines exigera que les employés non vaccinés soient testés régulièrement pour Covid-19, mais le transporteur basé à Seattle n’a pas exigé de vaccins, une politique qu’il a déclaré envisager le mois dernier.

L’Alaska a déclaré que les employés qui partagent une preuve de vaccination avant le 15 octobre recevront une prime de 200 $. Jusqu’à présent, les trois quarts des quelque 20 000 employés de la compagnie aérienne sont vaccinés.

Les politiques de vaccination des compagnies aériennes pour leur personnel varient. United Airlines exigera que son effectif américain d’environ 68 000 personnes soit vacciné d’ici le 27 septembre, sauf exemption religieuse et médicale. Delta Air Lines a annoncé le mois dernier son intention d’imposer un supplément de 200 $ pour l’assurance médicale aux employés non vaccinés en novembre.

Alaska Airlines a déclaré qu’elle ne couvrirait plus le salaire des employés non vaccinés pour l’exposition ou l’infection à Covid. Le personnel non vacciné doit également participer à « un programme d’éducation sur les vaccins ».

Les nouvelles recrues doivent être vaccinées pour travailler chez Alaska Airlines ou la filiale Horizon Air, également une exigence pour commencer à travailler chez Delta.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.