Akhilesh Yadav marche sur la corde raide lors de l’événement du Temple Ram alors que SP atterrit dans un Catch-22 | Nouvelles du pouls politique

Alors que le BJP met tout en œuvre pour le « Pran Pratishtha » ou cérémonie de consécration du Temple Ram à Ayodhya, prévu le 22 janvier, le Parti Samajwadi (SP) avance avec prudence sur la question. La raison en est, disent les dirigeants du parti, que le parti d’opposition sait qu’il ne peut pas se présenter comme étant d’un côté ou de l’autre – contre le temple ou pour lui.

La députée SP Dimple Yadav, épouse du chef du parti Akhilesh Yadav, a déclaré mardi qu’elle assisterait à la cérémonie de consécration du temple Ram si elle y était invitée. D’un autre côté, Akhilesh a donné jeudi une réponse vague quant à savoir s’il assisterait à la cérémonie. Il a dit qu’il irait au Temple « chaque fois que Dieu le voudrait ». Pendant ce temps, le Shri Ram Janmabhoomi Teerth Kshetra Trust n’a pas précisé si l’ancien ministre en chef de l’UP serait invité à l’événement.

« Aur hamare purvaj aur hum logon ke samaj mein ye mana jaata… ki jab bhagwan bulate hain, tabhi darshan paate hain aap (Nos ancêtres et les gens de la communauté croient que lorsque le Seigneur nous appelle, alors seulement nous pouvons aller adorer) », avait déclaré jeudi le chef du SP lors d’un point de presse à Lucknow.

Les initiés du SP affirment que la position du parti reste ambiguë car la situation est pour le SP une impasse. Sachant que cela dépend en grande partie du vote des musulmans dans l’État – ce qui était également évident lors des sondages de l’Assemblée nationale de 2022 – le SP ne veut pas contrarier la communauté minoritaire.

Le SP ne veut pas non plus tourner le dos à l’événement du Temple, sachant qu’une grande partie de la population de l’UP célèbre cet événement historique.

Offre festive

« Nous savons ce que nous sommes, mais nous devons garder à l’esprit que pour gagner les élections, nous avons besoin des votes de toutes les communautés et, par conséquent, nous continuerons à adopter une ligne équilibrée sur le sujet. Nous ne sommes pas contre, mais nous ne le célébrerons pas comme le fera le BJP », a déclaré un leader du SP sous couvert d’anonymat.

Le SP a également fait face à des attaques répétées de la part du BJP sur la question du Temple Ram au cours des dernières années. Le BJP a accusé le SP d’être prétendument « anti-hindou » et a exigé ses excuses pour les tirs de la police sur les karsevaks à Ayodhya en 1990, sous le gouvernement Mulayam Singh Yadav. À l’approche des élections UP de 2022, les principaux dirigeants du BJP, dont le ministre de l’Intérieur de l’Union, Amit Shah, le président national du parti JP Nadda et le CM Yogi Adityanath, ont fait référence à l’incident dans leurs discours de campagne. En 2022, alors que le BJP a remporté 255 des 403 sièges de l’Assemblée, le SP a obtenu 111 sièges pour devenir la principale opposition.

En novembre 2017, le fondateur du SP, Mulayam Singh Yadav, avait justifié son ordre d’ouvrir le feu sur les karsevaks marchant vers Ayodhya en 1990, en affirmant que s’il fallait tuer encore plus de personnes pour l’unité et l’intégrité du pays, les forces de sécurité l’auraient fait. Akhilesh, en revanche, a été plutôt évasif sur l’incident.

Le porte-parole national du SP, Faraz Uddin Kidwai, a déclaré samedi : « Lord Ram appartient également à tout le monde. Le BJP n’a pas le monopole d’un Dieu et, par conséquent, le SP n’a pas besoin de sa permission pour adorer Lord Ram. Quand Lord Ram nous appellera, nous partirons. Après le 22 janvier, le Bélier Bhakts au sein du parti, j’irai et je ferai darshan

Depuis l’annonce de la date de la cérémonie de consécration, personne du BJP n’a fait de remarques sur le SP et le Temple Ram, mais à l’approche des élections législatives de 2024, cette question devrait faire partie des munitions du BJP contre le Le SP, son plus grand rival au sein de l’UP, envoie 80 députés au Lok Sabha. Lors des élections générales de 2019, alors que le BJP a remporté 62 sièges à l’UP, le SP n’a réussi à en obtenir que cinq.

© L’Indian Express Pvt Ltd

Première mise en ligne sur : 30-12-2023 à 20h36 IST