Air New Zealand devient la dernière compagnie aérienne à annoncer que les passagers internationaux devront être vaccinés | Nouvelles du monde

Air New Zealand a annoncé qu’elle exigerait que les passagers soient vaccinés sur les vols internationaux à partir de février.

Le directeur général de la compagnie aérienne, Greg Foran, a déclaré dans un e-mail aux clients que cette décision était « une étape vers une réouverture sur le monde ».

Il a ajouté: « Il semble que la preuve de vaccination et les tests avant le départ feront encore partie du vol pendant un certain temps.

« De plus en plus, les endroits vers lesquels les Kiwis aiment se rendre seront fermés aux visiteurs non vaccinés, et nous travaillons sur des moyens de rationaliser le processus de voyage pour vous. »

La règle affectera les voyageurs internationaux âgés de 18 ans et plus partant ou arrivant en Nouvelle-Zélande.

M. Foran a déclaré que des allocations seraient accordées aux passagers qui ne peuvent pas être vaccinés pour des raisons médicales.

Lorsque TVNZ lui a demandé si la mesure serait appliquée pour les voyages intérieurs – où la compagnie aérienne a le monopole dans une grande partie du pays – il a répondu : « Voyons ce qui se passe ».

Image:
La Nouvelle-Zélande a fermé ses frontières aux touristes au début de la pandémie mais le patron de sa principale compagnie aérienne dit qu’ils se préparent à la réouverture

Cela fait suite à une décision similaire de Qantas, basée en Australie.

Le directeur général de Qantas, Alan Joyce, a déclaré dès la fin de l’année dernière que la compagnie aérienne ne prendrait des passagers vaccinés que lorsque les voyages internationaux reprendraient.

L’Australie a annoncé la semaine dernière qu’un L’interdiction de 18 mois pour ses citoyens de voyager à l’étranger serait levée le mois prochain.

De nombreuses compagnies aériennes et gouvernements du monde exigent une preuve d’un test COVID-19 négatif avant qu’une personne puisse embarquer sur un vol, mais très peu ont déclaré qu’elles exigeront la vaccination des passagers.

Cependant, un certain nombre de compagnies aériennes ont introduit la vaccination obligatoire contre le COVID-19 pour les employés.

Selon les chiffres du ministère néo-zélandais de la Santé, 46% de la population éligible a été entièrement vaccinée, mais cela ne représente que 39% de la population totale.

Air New Zealand a annoncé en octobre 2019 qu’elle supprimerait son seul service au Royaume-Uni – qui avait fonctionné entre Los Angeles et Londres – en septembre 2020.

L’arrivée de la pandémie de coronavirus a toutefois accéléré le déménagement et la compagnie aérienne a décollé d’Heathrow pour la dernière fois en mars 2020.

Ses routes internationales restantes relient la Nouvelle-Zélande et l’Australie, les îles du Pacifique, l’Asie et l’Amérique du Nord.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *