Actualité du moment | News 24

Afghanistan. Les talibans obligent les femmes lectrices de nouvelles à porter un couvre-visage – alors que leurs collègues masculins agissent en solidarité | Nouvelles du monde

Les talibans ont commencé à appliquer une ordonnance obligeant les femmes lectrices de nouvelles à se couvrir le visage à l’antenne.

Il a annoncé la règle jeudi et seule une poignée de programmes s’est conformée, mais dimanche, la plupart ont été dissimulés.

Plusieurs lecteurs de nouvelles masculins ont ensuite été photographiés portant un masque noir dans un acte de solidarité apparente.

Le ministère du vice et de la vertu applique la règle après le ministère afghan de l’information et de la culture a publié la semaine dernière une déclaration qualifiant la politique de “définitive et non négociable”.

“C’est juste une culture extérieure qui nous est imposée nous obligeant à porter un masque et cela peut nous créer un problème lors de la présentation de nos programmes”, a déclaré Sonia Niazi, présentatrice de TOLOnews.

Les utilisateurs de Twitter ont posté des images de son collègue masculin, Sebghat Sepehr, présentant les nouvelles du soir avec un masque noir, tandis qu’un journaliste de 1TVNewsAF a fait de même.

Un responsable des médias, parlant anonymement à Associated Press, a confirmé que leur chaîne avait été forcée d’appliquer l’ordonnance dimanche après avoir été informée qu’il n’y avait pas de place pour la négociation.

La règle est un autre exemple de les talibans imposant une interprétation ultra-conservatrice de l’islam après avoir pris le pouvoir l’été dernier lorsque l’Amérique s’est retirée après 20 ans.

On espérait que le groupe aurait modéré son approche car aucun code vestimentaire pour les femmes n’avait été initialement annoncé.

Cependant, l’approche des femmes et des filles est récemment devenue plus dure, confirmant les craintes de beaucoup qui prédisaient un retour aux pires jours du régime taliban de 1996 à 2001.

Image:
Les femmes afghanes doivent désormais porter la burka et les filles ne sont pas autorisées à aller au lycée

On a dit aux femmes plus tôt ce mois-ci de se couvrir de la tête aux pieds avec la burqa et ne laissent que leurs yeux visibles, les parents masculins étant punis et même emprisonnés pour toute violation.

Le décret stipulait également que les femmes ne devaient sortir qu’en cas de nécessité.

“Les principes islamiques et l’idéologie islamique sont plus importants pour nous que toute autre chose”, avait déclaré à l’époque Khalid Hanafi, ministre par intérim du ministère exclusivement masculin.

Les filles ont également été interdites d’aller à l’école après la sixième année (environ 11 ans), brisant une promesse antérieure des talibans selon laquelle tous les âges pouvaient recevoir une éducation.

Lorsque l’ancien régime a été renversé, les filles et les femmes ont été autorisées à retourner à l’école et à travailler.

La communauté internationale a fait de l’éducation des filles une demande clé pour toute reconnaissance future du gouvernement taliban.