Skip to content

Te décision du Comité Nobel d’attribuer le prix de la paix à Abiy Ahmed, Premier ministre éthiopien, marque le retour à la tradition.

M. Abiy est un pacificateur de la vieille école. Pour commencer, il a en fait signé un accord de paix et conclu un traité l’année dernière pour mettre fin au conflit frontalier de longue date entre l’Éthiopie et son voisin, l’Érythrée.

La guerre était vicieuse. Des dizaines de milliers de personnes ont été tuées, principalement dans des combats de tranchées, au cours de la phase active des hostilités de 1998 à 2000.

Bien que la guerre ait évolué par la suite en un conflit gelé, les combats le long de la frontière se sont régulièrement intensifiés et l'animosité entre les deux États a semé l'instabilité dans la Corne de l'Afrique.

Le traité de paix, signé en Arabie …

Source

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *