Aaron Rodgers a affaire à ‘Covid Toe’ et les fans disent que c’est de ‘mettre le pied dans la bouche’

Après avoir été testé positif pour COVID-19 et assis pendant 10 jours, Aaron Rodgers est retourné sur le terrain de football – mais avec quelques effets secondaires malheureux en remorque, ou, plus précisément, en orteil.

Aaron Rodgers vient de rentrer sur le terrain après avoir été testé positif pour COVID-19 et assis pendant 10 jours en raison de son statut non vacciné – mais avec quelques complications. Le quart-arrière des Green Bay Packers a apparemment un « orteil COVID » ou une blessure douloureuse à l’orteil qui survient après la récupération de COVID-19. La complication, médicalement connue sous le nom de pernio ou engelures, est une affection qui provoque une décoloration ou des lésions dans la région des orteils et peut incroyablement douloureuse et rendre les orteils violets. « Aucun effet persistant autre que l’orteil COVID », a admis l’homme de 37 ans sur le Spectacle de Pat McAffee le 23 novembre.

Les utilisateurs des médias sociaux se sont ensuite rendus sur Twitter avec leurs réactions à la nouvelle, partageant leur incrédulité et également la condamnation de la star du football autour de ses décisions COVID/vaccination. « Aaron Rodgers a ‘Covid Toe’ ? Peut-être que s’il retirait son pied de sa bouche, cela guérirait », une personne plaisanté, ajoutant « messagerie Dr. Joe Rogan”, en réponse à la consultation d’Aaron du podcasteur controversé qui a tristement célèbre son diagnostic de coronavirus avec de l’ivermectine, qui n’a pas été médicalement prouvée comme un traitement efficace contre le virus.

De plus en plus de personnes sur les réseaux sociaux ont réagi à la nouvelle avec consternation, partageant leurs réflexions sur les complications COVID d’Aaron. « Je pense qu’Aaron Rogers a étudié #CovidToe quand il faisait ses propres recherches ? un autre utilisateur a sonné à la conversation. « #Évitable » une personne a simplement écrit, ce qui implique les problèmes qu’Aaron aurait pu éviter s’il avait reçu un vaccin COVID. « Je pense qu’Aaron Rogers a étudié #CovidToe quand il faisait ses propres recherches ? un autre utilisateur plaisanté.

En termes de « orteils COVID », les médecins ont décrit l’effet secondaire résultant de la puissante réponse immunitaire du corps au virus. Selon le British Journal of Dermatology dans une étude d’octobre 2020, les engelures semblent se produire chez les patients plus jeunes qui présentent des symptômes plus légers et résultent du fait que le corps produit trop d’interféron lors de la lutte contre le virus COVID-19.

Aaron Rodgers
Aaron Rodgers (Jed Jacobsohn/AP/Shutterstock).

Aaron a à l’origine courtisé la controverse lorsqu’il est apparu dans l’émission de Pat McAfee le vendredi 5 novembre et a déclaré qu’il n’était pas vacciné, s’exclamant qu’il était « un athlète, pas un militant ». Le quart-arrière a également critiqué les médias et les protocoles de vaccination de la NFL. « Je me rends compte que je suis dans la ligne de mire de la foule réveillée en ce moment, donc avant que mon dernier clou ne soit mis dans mon cercueil de culture d’annulation, je pense que j’aimerais mettre les pendules à l’heure sur tant de mensonges flagrants qui sont sortis là à propos de moi en ce moment.

Il a poursuivi ses sentiments en disant qu’il croyait « fortement » à « l’autonomie corporelle » et s’opposait à la nécessité « d’acquiescer à une culture éveillée où un groupe d’individus fous qui disent que vous devez faire quelque chose ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *