À la télé cette semaine: ‘144’ et ‘Pride’

Entre réseau, câble et streaming, le paysage télévisuel moderne est vaste. Voici quelques-unes des émissions, des émissions spéciales et des films à venir à la télévision cette semaine, du 10 au 16 mai. Les détails et les horaires sont sujets à changement.



POV: À TRAVERS LA NUIT (2020) 22 h sur PBS (consultez les listes locales). Dans ce documentaire, la réalisatrice Loira Limbal capture la vie à la crèche Dee’s Tots à New Rochelle, NY Pour ce faire, il fallait filmer 24 heures sur 24: le centre fonctionne 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, sous la surveillance d’un couple, Deloris et Patrick Hogan, qui dirige l’entreprise depuis leur domicile. Limbal montre à la fois la chaleur et le travail extrême requis pour faire fonctionner l’entreprise. Elle suit également certains des parents clients, dont la vie exigeante – travailler plusieurs emplois, prendre des quarts de nuit – les a conduits au centre en premier lieu. Le documentaire «témoigne des luttes de ces travailleurs, de leur tendresse et de leur miséricorde», a écrit Teo Bugbee dans sa revue pour le New York Times. Limbal, a ajouté Bugbee, « garde son regard fixe, et sa rigueur de vérité devient un acte de solidarité. »

LIFETIME PRÉSENTE LE POUVOIR DE VARIÉTÉ DES FEMMES LES HUMORISTES 20 h à vie. Les interprètes honorés dans le numéro «Power of Women» du magazine Variety cette année sont Mindy Kaling, Maya Rudolph, Julia Louis-Dreyfus, Sofía Vergara, Michaela Coel et Kate McKinnon. Ce compagnon spécial est construit autour de conversations avec les lauréats. Les intervieweurs comprendront Aidy Bryant, Bowen Yang et Natasha Lyonne. Tina Fey rendra également hommage à Gilda Radner.

LE FONDAMENTALISTE RÉCITANT (2012) 17h30 sur Showtime. Riz Ahmed a peut-être eu sa plus grande année professionnelle à ce jour grâce à sa performance nominée aux Oscars en tant que personnage principal du drame du batteur «Sound of Metal». Auparavant, Ahmed était mieux connu pour ses rôles de soutien, mais il avait un rôle principal dans cette adaptation cinématographique de «The Reluctant Fundamentalist», le monologue-roman de Mohsin Hamid en 2007 sur un professeur pakistanais racontant à un mystérieux Américain son désenchantement envers les États-Unis. Dans le film, réalisé par Mira Nair, Ahmed incarne le professeur en face de Liev Schreiber dans le rôle de l’Américain, un journaliste lié au gouvernement américain. La conversation entre les hommes est surveillée par une équipe d’agents de la CIA. Dans sa critique pour The Times, Manohla Dargis a écrit que «les agents, leurs armes, la sueur qui coule sur eux, l’urgence de leurs voix et gestes – une urgence reflétée par le travail de caméra agité, les montages brusques et la musique percutante – donnent à ces scènes le saveur d’un thriller. Bien que ces éléments ajoutent une touche hollywoodienne, a écrit Dargis, ils drainent également l’histoire de Hamid de son ambiguïté irrésistible.

VIE SUPPLÉMENTAIRE: UNE COURTE HISTOIRE DE VIVRE PLUS LONGTEMPS 20 h sur PBS (consultez les listes locales). Cette série en quatre parties examine les innovations scientifiques et médicales qui ont contribué à augmenter l’espérance de vie depuis le 19e siècle. Le premier volet, qui fait ses débuts mardi soir, se concentre sur les vaccins. Les épisodes suivants se concentrent sur les antibiotiques et les médicaments antiviraux; l’utilisation des données de santé publique; et l’engagement du public en temps de crise.

DOMICILE (2015) 20h30 sur FXM. Jim Parsons, connu pour avoir joué le geek Sheldon Cooper sur «The Big Bang Theory», exprime un extraterrestre violet qui se lie d’amitié avec un jeune terrien exprimé par Rihanna dans cette aventure animée DreamWorks. L’intrigue associe ces deux personnages dans une quête pour réunir l’enfant humain avec sa mère (Jennifer Lopez) et pour sauver la planète de l’acte moins bienveillant du personnage de Parsons. Le résultat, écrit Neil Genzlinger dans sa critique pour The Times, « est une concoction charmante avec des messages positifs pour les jeunes enfants sur la conquête des peurs, la compréhension des étrangers et la connaissance de soi. »

144 (2021) 21h sur ESPN. Comme une grande partie du monde du sport en 2020, la bulle pandémique dans laquelle les équipes de la WNBA ont joué leur saison a été remplie de voix de joueurs appelant à la justice raciale. Ce nouveau documentaire ESPN examine la vie à l’intérieur de la bulle, où les joueurs devaient équilibrer leur santé de l’époque de la pandémie avec les rigueurs du terrain, tout en gardant leur mouvement plus large en vie.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments