900 survivants de l’Holocauste sont morts du COVID-19 en 2020

Quelque 900 personnes qui ont survécu à l’Holocauste sont mortes du COVID-19 en Israël l’année dernière, a annoncé mardi le Bureau central des statistiques du pays.

Le bureau a rapporté qu’environ 5300 survivants du meurtre de masse de Juifs européens et d’autres groupes par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale avaient été infectés en 2020 par le coronavirus. La pandémie a commencé son déchaînement mondial il y a environ un an.

Environ 17% de ces survivants de l’Holocauste sont morts du virus, un pourcentage similaire au pourcentage d’autres personnes du même âge. Tous les survivants de l’Holocauste ont au moins 75 ans et le COVID-19, la maladie causée par le virus, est particulièrement mortelle pour les personnes âgées.

En 2020, environ 3000 Israéliens supplémentaires ont été reconnus comme survivants de l’Holocauste et environ 17000 survivants sont morts. Parmi les morts, environ 900 sont morts du COVID-19, a déclaré le gouvernement.

Le décompte intervient à la veille de la Journée internationale du souvenir de l’Holocauste, désignée par les Nations Unies en 2005.