Un tireur a ouvert le feu dans un Walmart en Virginie mardi soir, faisant six morts, a annoncé la police, lors du deuxième meurtre de masse très médiatisé en quelques jours. L’agresseur est également mort.

Le magasin de Chesapeake est désormais sûr et sera probablement fermé pendant plusieurs jours pendant l’enquête, a déclaré l’officier Leo Kosinski aux premières heures de mercredi.

La fusillade a eu lieu trois jours après qu’une personne a ouvert le feu sur un discothèque gay dans le Coloradotuant cinq personnes et en blessant 17. Plus tôt dans l’année, le pays a été secoué par la mort de 21 personnes lorsqu’un homme armé a pris d’assaut une école primaire à Uvalde, au Texas.

La fusillade de mardi a également rappelé des souvenirs d’un autre dans un Walmart en 2019, lorsqu’un homme armé, selon la police, visait des Mexicains a ouvert le feu dans un magasin à El Paso et a tué 22 personnes.

Plus tôt, Kosinski a déclaré qu’il ne pouvait pas dire comment le tireur était mort, mais qu’il ne croyait pas que la police avait tiré.

La fusillade s’était apparemment arrêtée lorsque la police est arrivée au magasin de Chesapeake, qui est la deuxième plus grande ville de Virginie et se trouve à côté des communautés balnéaires de Norfolk et Virginia Beach.

Mike Kafka, un porte-parole de Sentara Healthcare, a déclaré dans un SMS que cinq patients du Walmart étaient traités à l’hôpital général de Norfolk. Leurs conditions n’étaient pas immédiatement disponibles.

Walmart a tweeté tôt mercredi qu’il était “choqué par cet événement tragique”.

Le sénateur américain Mark Warner a déclaré dans un tweet qu’il était “écœuré par les informations faisant état d’une autre fusillade de masse, cette fois dans un Walmart à Chesapeake”.

La sénatrice d’État Louise Lucas a fait écho au sentiment de Warner, tweetant qu’elle était “absolument navrée que la dernière fusillade de masse en Amérique ait eu lieu dans un Walmart de mon district”.